Washington veut qu’une part de ses fonds pour le PNUD aille aux chrétiens et Yazidis en Irak

Les Etats-Unis demandent qu’une partie de leur contribution au Programme de développement de l’ONU (PNUD) soit affectée aux chrétiens et Yazidis en Irak, a déclaré mardi l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Nikki Haley.

« Nous devons nous assurer que nos financements soient affectés de la manière la plus efficace », a expliqué la diplomate dans un communiqué publié après un entretien avec le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

« L’initiative américaine de verser davantage de fonds au profit des minorités religieuses en Irak ne peut être plus à propos. Le groupe Etat islamique a fait tellement de dégâts à ces anciennes civilisations. Nous avons maintenant l’opportunité d’aider ces gens à retourner dans leurs communautés et les organisations américaines sur le terrain souhaitent les aider », a-t-elle ajouté.

Nikki Haley a expliqué à Antonio Guterres que les Etats-Unis voulaient qu’une partie de leur contribution au PNUD aille aux communautés religieuses persécutées, notamment les chrétiens et les Yazidis en Irak, précise le communiqué de la mission américaine.

Elle lui a demandé son aide pour appliquer cette nouvelle politique de Washington qui vise à rendre prioritaire l’affectation de fonds américains versés à l’ONU à de telles minorités religieuses, selon la même source.

Il n’a pas été possible dans l’immédiat de savoir auprès de la mission américaine le montant de la contribution annuelle des Etats-Unis au PNUD et la part que Washington souhaite voir affectée aux chrétiens et Yazidis en Irak.

Interrogé sur la possibilité pour un Etat membre des Nations unies de voir affecter une partie de sa contribution à telle ou telle communauté religieuse, le service de communication de l’ONU a répondu que le travail de l’Organisation était régi par un principe humanitaire de base: celui de répondre aux besoins des populations sur le terrain sans distinction religieuse et partout dans le monde.


Copyright – AFP

Novembre 2017