Le Professeur Quarraisha Abdool Karim nommée Ambassadrice spéciale de l’ONUSIDA

La Directrice scientifique associée du Centre de recherche sur le SIDA en Afrique du Sud, Quarraisha Abdool Karim, a été nommée Ambassadrice spéciale de l’ONUSIDA pour les adolescents et le VIH.

L’annonce a été faite au Cap lors du lancement d’un nouveau rapport de l’ONUSIDA, intitulé Droit à la santé.

Le professeur Abdool Karim est l’un des principaux chercheurs mondiaux sur le sida. Elle a fait des contributions pionnières à la compréhension de l’épidémie de VIH parmi les jeunes, en particulier parmi les jeunes femmes, et est un ardent défenseur des droits des personnes vivant avec et affectées par le VIH.

Dans son nouveau rôle d’Ambassadrice spéciale de l’ONUSIDA, elle se concentrera sur les adolescents et le VIH, tout en encourageant la participation des jeunes femmes à la science.

« Je suis ravi que Quarraisha Abdool Karim ait accepté ce poste. Forte et pertinente ambassadrice des jeunes vivant avec le VIH, elle se servira de son nouveau rôle pour continuer à traduire la recherche scientifique et les connaissances en solutions centrées sur les personnes et en programmes de prévention afin de réduire les facteurs qui rendent les jeunes vulnérables à l’infection. L’ONUSIDA a hâte de la soutenir dans son travail ». à déclaré Monsieur Michel Sidibé.

Les jeunes sont particulièrement vulnérables au VIH. Selon les estimations, 610 000 nouvelles infections à VIH étaient dénombrées chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans en 2016, les jeunes femmes comptant pour 59 % des nouvelles infections dans ce groupe d’âge. En Afrique orientale et australe, les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans représentent les deux tiers des nouvelles infections à VIH dans ce groupe d’âge.

« Au fur et à mesure que nous comprenons mieux l’épidémie de VIH et les dynamiques de transmission qui exposent les jeunes au risque d’infection, tous les secteurs de la société doivent travailler ensemble pour que les adolescents aient accès à l’information et aux services à travers cette période cruciale de leur vie et à l’âge adulte », a déclaré le professeur Abdool Karim.

Le professeur Abdool Karim est professeur en épidémiologie clinique à la Mailman School of Public Health de l’Université de Columbia aux États-Unis et professeur honoraire en santé publique à l’école de médecine Nelson R. Mandela de l’Université de KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud. Elle est membre du Groupe d’experts scientifiques de l’ONUSIDA et conseillère scientifique du Directeur exécutif de l’ONUSIDA.

En 2013, le Professeur Abdool Karim a reçu la plus haute distinction de l’Afrique du Sud, l’Ordre de Mapungubwe, pour sa contribution à la riposte au VIH.


Copyright – ONUSIDA

Novembre 2017