L’Union Africaine condamne « ce qui apparaît comme un coup d’Etat » au Zimbabwe

Le chef de l’Etat guinéen Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine (UA), a dénoncé mercredi « ce qui apparaît comme un coup d’Etat » au Zimbabwe, sommant les militaires de « se soumettre à la légalité constitutionnelle », selon un communiqué officiel.

« L’Union africaine exprime sa grande préoccupation face à la situation qui se déroule au Zimbabwe, où manifestement des soldats tentent de prendre le pouvoir par la force », indique ce communiqué de la présidence guinéenne.

L’UA « condamne avec la plus grande fermeté ce qui apparaît comme un coup d’Etat et réitère son soutien total aux institutions légales du pays », demandant « instamment aux militaires de mettre un terme immédiat à leur action et de se soumettre à la légalité constitutionnelle », ajoute le texte.

L’armée zimbabwéenne a placé mercredi le président Robert Mugabe en résidence surveillée et pris le contrôle de la capitale Harare lors d’une opération visant, selon elle, les « criminels » qui entourent le plus vieux dirigeant en exercice au monde, âgé de 93 ans, se défendant de mener « un coup d’Etat militaire contre le gouvernement ».

« L’Union africaine réclame immédiatement le rétablissement de l’ordre constitutionnel et appelle toutes les parties prenantes à faire preuve de responsabilité et de retenue, afin d’assurer le respect des vies humaines, des libertés fondamentales et de l’intégrité du Zimbabwe », selon le communiqué.


Source UA

Novembre 2017