L’écrivaine et militante Binta Ann lauréate du prix franco-allemand pour les droits de l’homme

Connue sous le pseudonyme de « Beija », Binta Ann, qui se bat depuis plusieurs années pour le droit des femmes vient de voir son travail récompensé par le prix franco-allemand des droits de l’Homme.

D’origine guinéenne, Binta Ann est comédienne, écrivaine et militante pour les droits des minorités, elle est surtout connue pour son engagement en faveur de la petite enfance et de la lutte contre le sida.

Elle a décidé de se battre pour les jeunes filles et les femmes d’Afrique de l’Ouest il y a plusieurs années déjà. « J’ai été victime de l’excision et de mariage arrangé donc je connais la réalité et je vois que cela n’a pas changé depuis plusieurs années« , raconte Binta Ann.

Ses combats ? La lutte contre l’excision, le viol ou encore le mariage forcé. Des luttes qu’elle mène depuis plusieurs années à tous les niveaux de la société et sur plusieurs continents à la fois.

Binta Ann se sert aussi de l’écriture pour dénoncer.

Binta Ann fait aussi partie de celles qui ont inscrit leur nom dans la littérature guinéenne. En 1998, elle écrit Awa la petite mendiante qui fera l’objet d’un court-métrage réalisé par l’Unicef, puis elle publie Les Enfants soldats et enfin Le Mariage par colis paru en 2004 et réédité début 2016. Dans ce roman, l’auteure traite des mariages arrangés, encore monnaie courante en Guinée.

Fondation FONBALE pour l’éducation des jeunes filles et l’alphabétisation des femmes.
Fondée par Binta Ann, FONBALE dispense des cours du soir gratuits à Nongo, aux enfants défavorisés. En partenariat ou en consultation, Binta Ann a également collaboré avec l’UNICEF, Plan International Guinée, le PAM, les ambassades des USA, de France, d’Allemagne et de Grande Bretagne.

Lauréate d’un prix prestigieuxLa fondation mène également des actions pour encourager la scolarisation des enfants. Et sa présidente Binta Ann vient d’être lauréate du prix franco-allemand des droits de l’Homme ! Elle était à Berlin l’invitée de la Fondation Allemande pour l’Afrique, pour parler des violences faites aux femmes.


Avec – Deutsche Welle

Novembre 2017