Sénégal – Ouverture d’un atelier régional sur le développement de l’entrepreneuriat

Dakar, Sénégal -L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF, la Société Financière Internationale (IFC) – membre du Groupe de la Banque mondiale, et le Ministère sénégalais du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME, ont lancé ce mardi, un atelier régional de formation de haut niveau sur le “Développement de services bancaires dédiés aux PME et aux femmes entrepreneurs en Afrique francophone”.

La rencontre vise à soutenir le renforcement de l’accès aux financements pour le développement des PME en général et en particulier des jeunes entreprises portées par les femmes.

Elle est organisée dans le cadre du Programme « Promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes et les femmes ». Mis en œuvre dans 13 pays de l’Afrique subsaharienne francophone, ce Programme de l’OIF a pour objectif de promouvoir une croissance durable et inclusive en mettant l’accent sur la création d’emplois par le développement de l’entrepreneuriat, pour les jeunes et les femmes, dans les secteurs à fort potentiel.

Au cours de son allocution, la représentante de l’OIF, Mouna Laroussi, Directrice Adjointe de l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF), a rappelé la difficulté qu’éprouvent les PME et les femmes entrepreneures de l’Afrique francophone à accéder aux crédits bancaires au regard de leur profil particulier, qui reste très éloigné de la cible classique.

Aussi a-t-elle salué la synergie d’action entre l’OIF, l’IFC et le Ministère sénégalais en charge des PME qui a permis la mise en place de cette initiative de formation régionale à l’intention des cadres dirigeants de plus d’une vingtaine de banques de l’Afrique subsaharienne francophone.

A l’issue des trois jours de travaux, l’atelier permettra notamment de renseigner les acteurs bancaires francophones sur les produits et services d’IFC en matière d’inclusion financière des PME et des femmes entrepreneurs, et de former les banques à l’élaboration et la mise en œuvre de solutions spécifiques ciblant les PME et les entreprises portées par les femmes.


Source – OIF

Octobre 2017