Belgique – Le site « Rich meet Beautiful » annonce le retrait de sa campagne publicitaire

Le Norvégien Sigurd Vedal a annoncé jeudi dans « Het Laatste Nieuws » le retrait de la campagne publicitaire controversée lancée lundi aux abords des campus universitaires par le site de rencontres Rich meet Beautiful (EmB), dont il est le CEO.

Le site de rencontre RmB propose un service de « sugardating » visant à mettre en contact des étudiantes avec des hommes riches.

Objet d’innombrables condamnations issues du monde politique et de la société civile, la campagne a conduit mercredi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort à prendre un arrêté en vue de son interdiction sur tout le territoire de la Région.

Ce jeudi matin, Sigurd Vedal a été convoqué par le parquet de Bruxelles.

Plusieurs plaintes:

Qualifiée d’abjecte ou considérée comme de « l’incitation à la prostitution » cherchant à tirer profit de la détresse de certaines étudiantes, la campagne avait bénéficié ces derniers jours d’une résonance médiatique à cause (ou grâce) de la réprobation générale.

Face à la polémique, les réactions outrées ne se sont pas faites attendre. Lundi matin, le jury d’éthique publicitaire a annoncé avoir été saisi d’une plainte.

Condamnant les actions de RmB, le recteur de l’ULB, Yvon Englert, s’est adressé aux étudiants pour leur rappeler les actions sociales menées à l’université pour éviter aux étudiant(e)s de tomber dans la précarité.

L’Union des étudiants de la Communauté francophone (Unecof) a pour sa part dénoncé « une réification de la femme » et annoncé son intention de déposer plainte, tandis que la Fédération des étudiants francophones (FEF), comme d’autres organes, a profité de l’occasion pour relancer le débat sur la précarité des étudiants en Belgique, tout en demandant la suppression de la publicité.

De son côté, le Conseil des Femmes francophones de Belgique (CFFB) a fustigé une « incitation à la prostitution » par la voix de sa présidente Viviane Teitelbaum et a également décidé de porter plainte.

Au niveau politique également, les critiques ont fusé.

Le CEO Sigurd Vedal, a été convoqué mercredi pour être entendu, selon une information du groupe Sudpresse confirmée jeudi par le parquet de Bruxelles. Une enquête est ouverte afin de déterminer si la campagne publicitaire de RMB est constitutive d’une infraction pénale.

A l’initiative du procureur du Roi du parquet de Bruxelles, un PV a été rédigé, mardi, à charge de X pour « incitation à la débauche d’une personne majeure dans un lieu public« .

De son côté, la secrétaire d’Etat à l’Egalité des chances et à la Lutte contre la pauvreté, Zuhal Demir (N-VA), a créé l’émoi jeudi à la Chambre en renvoyant dos à dos l’exploitant du site de « sugardating » qui suscite la polémique et les détracteurs de celui-ci.

A ses yeux, l’indignation qui s’exprime depuis quelques jours est la meilleure publicité que ce site internet pouvait attendre.

« Ce que nous avons vu ces derniers jours, c’est le meilleur marketing que cet homme (l’exploitant du site) pouvait espérer« , a lancé Zuhal Demir en réponse à une question de Nawal Ben Hamou (PS).


Revue de presse avec RTBF et RT

Octobre 2017