Décès d’Eman Ahmed, l’égyptienne considérée comme la femme la plus grosse du monde

L’Egyptienne de 36 ans était atteinte d’éléphantiasis, une pathologie qui cause un gonflement des membres et d’autres parties du corps. Elle Eman Ahmed Abd El Aty, qui pesait 500 kg, est décédée dans un hôpital d’Abu Dhabi. La patiente était soignée par une équipe de plus de 20 médecins représentant différentes spécialités, depuis son arrivée en mai aux Emirats arabes unis en provenance d’Inde, a indiqué le Burjeel Hospital dans un communiqué.

Eman Ahmed Abd El Aty pesait près d’une demi-tonne lors de son arrivée à Bombay en février en raison de son éléphantiasis, une pathologie qui provoque un gonflement des membres et d’autres parties du corps. Grâce à un régime alimentaire liquide et une chirurgie bariatrique, elle avait perdu 323 kilos en trois mois.

Les médecins avaient espéré mener des opérations de liposuccion et d’abdominoplastie, suivies par des opérations de chirurgie plastique.

Malgré tous les efforts des médecins, Eman Ahmed Abd El Aty est morte des suites d’une faiblesse cardiaque combinée à une insuffisance rénale.

L’histoire de cette femme d’Alexandrie qui n’avait pas pu sortir de chez elle depuis 25 ans avait fait le tour du monde et ému un chirurgien indien qui avait proposé à l’automne de l’opérer.

En raison de son poids, Eman avait eu une attaque et souffrait de diabète, d’hypertension, de dépression et d’insomnie. Elle avait fêté son anniversaire le mois dernier au Burjeel Hospital avec des membres de sa famille et des médecins, mangeant son plat favori: un sandwich au poulet, a indiqué le quotidien Indian Express.

La détentrice officielle du titre de plus grosse femme du monde est l’Américaine Pauline Potter, pesée en juillet dernier à 293 kilos par le livre Guinness des records.


Revue de presse

Septembre 2017