Congo – La fondation Sounga oeuvre pour sortir les femmes entrepreneures de l’informel

Avec sa fondation, Sounga, Danièle Sassou Nguesso veut sortir les femmes de l’informel pour les conduire vers les PME. Cette année, sa fondation Sounga compte accompagner 25 projets exclusivement féminins.

Sounga signifie « aide » en lingala. En créant sa fondation, la belle fille du président Sassou Nguesso veut aider les femmes de son pays à entreprendre et à accéder aux grands postes de responsabilité. En 2016, Sounga Nga (« aide-moi »), l’incubateur de sa fondation, a accompagné vingt porteuses de projets qui ont abouti à la création de neuf entreprises.

« Nous aidons des porteuses de petits projets, au travers d’un micro crédit responsable baptisé « prêt d’amorçage Sounga Nga » pour financer les projets présélectionnés. Ce dispositif de soutien à l’entreprenariat est la première initiative du genre en République du Congo. Il s’adresse à toutes les femmes qui ont des entreprises à potentiel de développement et d’emplois dans tous les secteurs d’activité », explique Danièle Sassou Nguesso, entrepreneuse sociale et directrice de la fondation Sounga.

Le processus d’incubation dure un mois et demie. Pour être sélectionnés, les projets doivent être portés par des femmes et doivent avoir un fort impact socio-économique.

« Nous accompagnons les femmes pendant six semaines de cours. Nous passons en revue toutes les étapes de création d’entreprise sur les aspects marketing, comptabilité et juridique. Le but étant de les sortir du secteur informel pour les conduire vers la PME », ajoute-t-elle.

Les femmes congolaises représentent plus de 50% de la population. Elles ont toujours contribué au développement social et économique du pays mais il subsiste, malgré les évolutions sociales, des inégalités très fortes notamment dans le domaine professionnel.

« Les discriminations commencent très tôt, bien avant l’entretien d’embauche et au niveau de la rémunération. D’autre part, il est très difficile pour une femme congolaise d’accéder à une fonction supérieure », constate Danièle Sassou Nguesso.

Un appel à projet a été lancé. Cette année, la Fondation Sounga compte incuber 25 entreprises.


Copyright – BBC Afrique

Septembre 2017