France – Un suspect arrêté dans l’enquête sur le meurtre barbare de Mélodie Massé

Un SDF de 38 ans a été arrêté par la police dimanche dans l’enquête sur le meurtre barbare de Mélodie Massé et de son bébé à naître mercredi. L’homme confondu par une trace ADN est un multirécidiviste bien connu de la police.

Une trace de son ADN a été retrouvée sur les lieux du crime. Il est donc naturellement le principal suspect du meurtre abominable de Mélodie Massé, cette jeune femme qui a connu le martyr mercredi 13 au domicile de sa mère à Ustaritz dans les Pyrénées-Orientales, où elle se reposait pour les derniers jours de sa grossesse.

La malheureuse a en effet été ligotée, a eu les yeux bandés et les membres entravés, avant de subir un viol alors qu’elle était enceinte de huit mois. Son meurtrier l’a ensuite étouffé avec un bâillon. Et le suspect arrêté dimanche 17 n’a apparemment aucun lien connu avec la jeune élève infirmière qui allait devenir maman avant de rencontrer son bourreau.
Le suspect numéro un est âgé de 38 ans. Né en 1979 en Haute-Savoie, à l’autre bout de la France, il est arrivé dans la région de Bayonne il y a huit ans. Sans domicile fixe, l’homme est bien connu des services de police comme multirécidiviste condamné pour vol et dégradation.
Il avait encore écopé de trois mois de prison avec sursis en août, quelques jours avant le viol et le meurtre de Mélodie. Le SDF est en outre atteint de désordres psychiatriques, la justice avait d’ailleurs ordonné une obligation de soins. Il n’avait aucun antécédent judiciaire en matière d’agression sexuelle.

Son identificatoin s’est faite facilement: la police scientifique ayant prélevé une trace ADN, elle n’a eu aucun mal à identifier son propriétaire, fiché au Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG).

Le SDF a été arrêté à Boucau, près de Bayonne, après avoir tenté de semer les policiers à bord d’un véhicule utilitaire qu’il avait dérobé. Percutant un bâtiment, il a tenté de s’enfuit à pied.

L’enquête va devoir maintenant confirmer les faits. Le suspect reste en effet présumé innocent. L’enquête doit permettre de comprendre pourquoi l’homme a décidé de s’en prendre ce jour-là à Mélodie à Ustaritz.

L’enquête devra aussi comprendre comment le SDF que la victime ne connaissait pas s’est introduit dans la maison où aucune trace d’effraction n’a été reportée.


Revue de presse avec france info

Septembre 2017