Pérou – La danseuse Maritza Garrido Lecca libérée après 25 ans de prison pour terrorisme

Maritza Garrido Lecca, la ballerine qui avait caché le chef de la guérilla maoïste péruvienne du Sentier lumineux, Abimael Guzmán, est sortie de prison lundi soir après avoir purgé sa condamnation à 25 ans de prison pour terrorisme.

L’ancienne danseuse, aujourd’hui âgée de 52 ans, s’est engouffrée dans la voiture d’un proche venu la chercher à la sortie du centre pénitentiaire Ancón II, à 40 kilomètres au nord de Lima, sans faire de déclaration aux nombreux journalistes qui avaient attendu plus de six heures sa sortie de prison.

Maritza Garrido Lecca avait été capturée par la police anti-terroriste péruvienne le 12 septembre 1992 en même temps que le chef du Sentier lumineux, la numéro deux de l’organisation maoïste, Elena Yparraguirre, et deux autres dirigeantes de la direction de la guérilla qui a ensanglanté le Pérou entre 1990 et 2000, dans un conflit qui a fait près de 70.000 victimes, selon la commission Vérité et Réconciliation.

La danseuse avait caché et protégé la direction du Sentier lumineux dans une maison qui se présentait sous la façade d’une « académie de danse » qu’elle dirigeait.

La capture d’Abimael Guzman un ancien professeur de philosophie avait conduit à la déroute militaire du mouvement maoïste, avait lui-même reconnu en 1993 son chef, condamné à la prison à vie.

La police avait filé durant des mois la ballerine qu’elle soupçonnait de cacher le fondateur du Sentier lumineux, un mouvement ultra-radical auteur de nombreux attentats, d’assassinats et d’actes de sabotage.

La libération de Maritza Garrido Lecca a suscité un vif débat au Pérou sur l’attitude de la société envers les auteurs d’actes de terrorisme.


Revue de presse avec AFP

Septembre 2017