Rwanda – Diane Shima Rwigara, arrêtée pour des accusations de faux et d’évasion fiscale

Il y a quatre jours, le frère de l’opposante rwandaise Diane Rwigara, qui vit aux Etats-Unis, avait annoncé, inquiet, que Diana, sa mère et une autre de ses soeurs étaient portées disparues à Kigali après avoir été arrêtées par la police.

Mais voilà que ce lundi 4 septembre la police a annoncé avoir interpellé, pour raisons d’enquête, l’opposante ainsi que deux autres membres de sa famille, alors qu’ils se trouvaient à leur domicile dans la capitale rwandaise. Retour sur une affaire rocambolesque et qui renferme de nombreuses zones d’ombre.

Ce qui est sûr, c’est que Diane Rwigara, sa soeur et sa mère étaient lundi soir aux mains de la police, alors qu’une vidéo sur leur arrestation qui circule sur les réseaux sociaux ne permet pas de faire la lumière sur ce qui s’est passé au cours des quatre derniers jours.

Elle aurait été tournée lundi à son domicile et on y voit l’opposante s’en prendre à un officier de police à qui elle demande pourquoi elle et sa famille sont « persécutées ». Et le policier de répondre, sur un ton plutôt calme, qu’ils le sauront « une fois au poste de police ».

Diane Rwigara sort alors de ses gonds. « Comment voulez-vous qu’on aille à la police, alors que vous nous avez enfermés ici ? », s’emporte-t-elle, en accusant la police rwandaise d’avoir pris tout leur argent et leurs téléphones, « Vous êtes des voleurs », accuse-t-elle, mais le policier ne perd pas son calme et explique qu’ils iront « à pied ».

« Alors ne mentez plus aux journalistes. Dites aux journalistes que vous nous aviez enfermés ici », rétorque Diane Rwigara et d’accuser : « Vous persécutez ma famille uniquement parce que j’étais candidate à la présidentielle ». Puis, les trois membres de la famille Rwigara ont été emmenés au poste de police.

Lundi soir, les questions sans réponse sont très nombreuses. Où étaient Diane Rwigara et sa famille, ces derniers jours ? Pourquoi est-ce qu’elles n’ont pas donné de signe de vie depuis jeudi ? Pourquoi est-ce que la police rwandaise aurait, dans un premier temps, confisqué leurs téléphones ? Et enfin, comment expliquer ce qui ressemble à une arrestation en deux temps ?

La police a fini par annoncer avoir arrêté lundi, Diane Shima Rwigara, ainsi que sa mère et sa soeur, pour des accusations de faux et d’évasion fiscale.

« Elles sont accusées d’évasion fiscale, et Diane Rwigara est accusée également d’avoir utilisé de faux documents alors qu’elle collectait des signatures en vue de sa candidature à l’élection présidentielle », a déclaré à la presse le porte-parole de la police, Theos Badege. « La police va interroger ces trois personnes », a-t-il ajouté.

Septembre 2017