Enquête sur la corruption au Venezuela: le Mexique nouvelle étape de l’ex-procureure en fuite

Mexico, Mexique – L’ex-procureure générale du Venezuela Luisa Ortega, qui a fui son pays où elle se dit victime d’une « persécution politique », est arrivée jeudi au Mexique, nouvelle étape de sa « croisade » sur le continent contre le président Nicolas Maduro.

« Au Mexique, avec le procureur général de la République Raul Cervantes Andrade, en train de coordonner des actions de lutte contre la corruption », a-t-elle écrit vendredi sur Twitter en publiant une photo au côté du magistrat mexicain.

Luisa Ortega procureure générale du Venezuela, devenue première critique du président Nicolas Maduro, a été démise de ses fonctions le 5 août dernier par la toute nouvelle Assemblée constituante vénézuélienne acquise au président Maduro.

Son époux le député German Ferrer a été dans la foulée accusé de corruption par Caracas, et risquait d’être arrêté après que l’Assemblée constituante l’a privé de son immunité parlementaire.

Ils ont fui leur pays pour chercher refuge en Colombie où elle est arrivée mi-août, avant de se rendre au Brésil et au Costa Rica pour présenter des preuves contre le chef de l’Etat vénézuélien et chercher des soutiens.

Réaction à Caracas

Son successeur Tarek William Saab a accusé jeudi lors d’une conférence de presse Mme Ortega d’avoir couvert un détournement de fonds de 200 millions de dollars autour d’un contrat pétrolier en refusant d’ouvrir une enquête sur cette affaire.

« Vous êtes la principale responsable du détournement de fonds (…) car en dépit d’avoir eu en votre possession ces preuves, vous n’avez rien fait. Ce que vous avez fait, c’est détourner l’enquête pour rançonner » les personnes impliquées, a déclaré Tarek William Saab à l’adresse de sa prédécesseure.


Source AFP

Septembre 2017