Qatar – L’émir ratifie une nouvelle loi pour les droits des travailleurs domestiques

Qatar – La promulgation d’une nouvelle loi sur l’emploi domestique garantit pour la première fois certains droits aux travailleuses et travailleurs domestiques.

Le 22 août 2017, l’émir du Qatar, Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani, a ratifié la loi n° 15 sur les travailleurs employés dans des domiciles (« Loi sur les travailleurs domestiques »), précédemment adoptée par le cabinet en février. Cette loi fixe à dix heures la durée maximale de la journée de travail, garantit un jour de repos hebdomadaire, et accorde trois semaines de congé annuel ainsi qu’une rémunération de fin de service équivalente à au moins trois semaines de salaire par an. 

Toutefois, la loi ne comporte pas de mécanismes visant à s’assurer de son application.

Les autorités qatariennes devraient adopter des procédures rigoureuses afin de faire appliquer cette loi et de combler les lacunes qui exposeraient les employé(e)s au risque d’exploitation. A déclaré Human Rights Watch. 

« Le Qatar a fait un pas en avant – même si c’était tardif – en promulguant enfin une loi inscrite dans le cadre du droit du travail et qui protégera près de 200 000 travailleurs domestiques », a déclaré Rothna Begum, chercheuse sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord auprès de la division Droits des femmes à Human Rights Watch.

« Mais il ne s’agira que de droits théoriques, à moins que le gouvernement ne crée rapidement un mécanisme pour les garantir et pour sanctionner les employeurs responsables de pratiques abusives. »

Selon une enquête menée en 2016, 173 742 personnes – dont 107 621 femmes – sont employées en tant que travailleuse et travailleurs domestiques au Qatar. La plupart de ces personnes sont originaires d’Asie ou d’Afrique.


Source HRW

Août 2017