Bangladesh – Les gardes-côtes renvoient un bateau de réfugiés rohingyas en Birmanie

Les gardes-côtes bangladais ont renvoyé samedi un bateau transportant 31 réfugiés rohingyas vers la Birmanie, pays d’origine qu’ils fuient en raison d’une campagne de répression de l’armée, a indiqué un responsable des gardes-côtes bangladais.

Une patrouille de gardes-côtes a découvert le bateau sur la rivière Naf, frontalière du Bangladesh, tôt samedi matin.
Des femmes et des enfants comptaient parmi les réfugiés, qui ont expliqué être victimes de violences, selon Sheikh Fakhr Uddin, un porte-parole des gardes-côtes.

« Nous avons découvert deux blessés parmi les 18 hommes. Neuf femmes et quatre enfants étaient aussi à bord. Mais nous devions les renvoyer », a t-il dit à l’AFP.

Au moins 500 Rohingyas, minorité musulmane, ont récemment fui leurs villages dans l’Etat Rakhine (ouest de la Birmanie), traversant la frontière du Bangladesh pour se réfugier dans les camps et collines de la région de Cox Bazar, dans le sud. « Nous avons renforcé nos patrouilles sur la rivière Naf car l’armée Birmane se rassemble dans les villages frontaliers, ce qui peut inciter les réfugiés à venir », d’après Sheikh Fakhr Uddin.

La semaine dernière, la rapporteuse spéciale de l’ONU Yanghee Lee s’est inquiétée d’informations faisant état de l’arrivée de renforts militaires dans l’Etat Rakhine. Selon les estimations de Dhaka, près de 400.000 réfugiés rohingyas vivent dans des camps ou installations de fortune dans la région de Cox Bazar.

L’armée birmane mène depuis octobre dernier une offensive, qualifiée de « politique de la terreur » par l’ONU, dans l’Etat Rakhine (ouest de la Birmanie) contre cette communauté paria. Cette intervention a accentué les départs fin 2016, 70.000 Rohingyas ayant rejoint le Bangladesh à cette période, apportant avec eux des récits d’exactions de l’armée: viols collectifs, meurtres, tortures.


Source AFP avec Reuters

Août 2017