Afrique du Sud – Affaire Gabriella Engels: « la justice doit suivre son cours » Dlamini Zuma

L’ancienne présidente de la commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, déclare que la justice doit suivre son cours dans le dossier de Grace Mugabe, la première dame du Zimbabwe, accusée d’avoir agressé la Sud-Africaine Gabriella Engels.

« Quand on bat une personne, c’est mal et la justice doit suivre son cours », a déclaré Madame Zuma. Elle considère que le comportement d’une femme ne doit pas affecter d’autres femmes qui aspirent à avoir des positions de leadership. « Les femmes sont des êtres humains, qui peuvent faire des erreurs comme en font les hommes ». a-t-elle ajouté.

L’opposition sud-africaine a appelé, pour sa part, à l’arrestation de la première dame du Zimbabwe.

« Il est essentiel que l’Afrique du Sud s’assure que Grace Mugabe ne fuit pas le pays afin d’échapper à la justice. Elle doit rendre tous ses passeports pour éviter un tel scénario, et doit être arrêtée pour répondre aux charges de coups et blessures qui pèsent sur elle « , a déclaré l’Alliance démocratique (DA) dans un communiqué.

Selon ce parti, personne n’est au-dessus des lois et la DA fera tout son possible pour s’assurer que Mme Mugabe ne soit pas autorisée à fuir l’Afrique du Sud avant qu’elle ne réponde de ses actes.


Copyright – BBC Afrique

Août 2017