Un Dialogue sur comment accélérer la quête du dividende démographique s’est tenu à Abidjan

Abidjan, Côte d’Ivoire – Un Dialogue de haut niveau sur le dividende démographique et l’émergence de la Côte d’Ivoire a ouvert ses travaux dans la capitale économique du pays le vendredi 7 juillet 2017.

Le ministre des Mines et de l’Industrie Monsieur Jean-Claude Brou, la ministre du Plan et du Développement, Madame Kaba Nialé et Plusieurs experts internationaux, spécialistes des questions de population et de développement, dont Monsieur Mabingué Ngom, directeur du bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et Centre à l’UNFPA se sont penchés sur le thème de la rencontre : Comment accélérer la quête du dividende démographique ?

Monsieur Mabingué Ngom, directeur du bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et Centre à l’UNFPA, s’est réjoui de l’engagement de la Côte d’Ivoire pour les questions liées à la population, notamment dans le cadre du Programme national du développement (PND). Soulignant une croissance démographique très élevée en Afrique (2,5%), Monsieur Ngom a indiqué que le taux de la population africaine sera d’environ 4 milliards en 2025. Il a appelé soutenir et valoriser le capital humain, notamment celle de la jeunesse africaine, ivoirienne en particulier. Et cela passe par l’accès à l’éducation et à la santé pour tous sans discrimination.

Le ministre ivoirien des Mines et de l’Industrie, Monsieur Jean-Claude Brou, qui représentait le Premier Ministre, a relevé les actions concrètes du gouvernement ivoirien dans l’atteinte de ces objectifs, entre autres, l’amélioration de la santé et de l’éducation, en particulier celles de la jeune fille, la promotion de l’égalité des sexes, l’autonomisation des femmes et des jeunes.

Madame Kaba Nialé, ministre du Plan et du Développement a fait observer que le dividende démographique occupe une place centrale dans les questions de développement durable et d’émergence de la Côte d’Ivoire. L’état ivoirien a pris plusieurs engagements qui s’inscrivent dans cette dynamique. Notamment au niveau de la transformation économique, la mise à disposition des énergies, la promotion de la bonne gouvernance, l’accroissement de la sécurité et la paix, l’éducation, la formation, l’autonomisation des femmes et l’accès à la santé.

En dépit des progrès, la ministre Kaba Nialé a dressé la liste des difficultés existantes et celles des défis démographiques à relever. « La réalisation du Dividende Démographique est une exigence pour l’émergence de l’Afrique et de la Côte d’Ivoire. Cette quête s’inscrit dans la politique nationale de la population, le Programme national de développement (PND 2016-2020) ».


FFNEWS – Crédit photo abidjan.net

Juillet 2017