Turquie – La ministre de la famille condamne les meurtres barbares d’une réfugiée syrienne et son bébé

Turquie – Condamnant un acte « barbare », la ministre turque de la Famille, Fatma Betül Sayan Kaya, a souhaité que les auteurs de ses crimes soient condamnés à « la plus lourde peine possible ».

Un acte barbare sur fond de racisme

Sur fond de racisme, une réfugiée syrienne enceinte de neuf mois a été violée puis tuée avec son fils de 10 mois dans le nord de la Turquie, ont rapporté les médias turcs jeudi.

Les deux suspects, dont l’un est marié et père de famille, ont été arrêtés et ont reconnu les faits, selon Dogan. Ils travaillaient dans la même usine que l’époux de leur victime, avec lequel ils se seraient disputés quelques jours auparavant.

La famille était arrivée en Turquie l’année dernière, fuyant le conflit en Syrie qui a fait des centaines de milliers de morts et des millions de déplacés. Ces meurtres surviennent alors que les réseaux sociaux turcs ont été inondés ces derniers jours de propos anti-Syriens, des mots-dièse appelant à ce qu’ils rentrent chez eux ou y soient renvoyés.

La Turquie accueille quelque 3 millions de réfugiés syriens, chassés de leur pays par la guerre qui y fait rage depuis mars 2011.

Le ministère de l’Intérieur a dû réagir publiquement aux accusations selon lesquelles les réfugiés syriens seraient coupables de la hausse de la criminalité en Turquie. Selon un communiqué publié jeudi, les Syriens ne sont impliqués que dans 1,32% des crimes commis entre 2014 et 2017.

Le Premier ministre Binali Yildirim s’est également exprimé sur la question, assurant que les Syriens impliqués dans des crimes seraient renvoyés chez eux, tout en soulignant la «valeur» des Syriens hautement qualifiés accueillis en Turquie.

Le nombre de meurtres de femmes en Turquie ne cesse d’augmenter, selon l’organisation «Stop aux féminicides», selon laquelle 328 femmes ont été tuées en Turquie en 2016, contre 121 en 2011. Dans son dernier rapport, l’organisation a dénombré 35 féminicides au cours du seul mois de juin.


Copyright – AFP

Juillet 2017