Côte d’Ivoire – La Fondation ICI publie son rapport sur la lutte contre le travail des enfants

L’ampleur sans précédent des efforts durables conjoints ont conduit à une extension majeure et à une avancée dans le développement communautaire et la protection des enfants dans les régions productrices de cacao en Afrique de l’Ouest.

Mme Euphrasie Aka, Représentante régionale pour l’Afrique de l’ouest et du Centre/Coordinatrice Nationale de la Fondation ICI (International Cocoa Initiative),

Mais, la publication du rapport annuel 2016, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le travail des enfants, avertit que si la baisse actuelle du prix du cacao sur le marché mondial persiste, cela risque de compromettre les progrès effectués dans la durabilité du cacao et pourrait accroître finalement le risque du travail des enfants.

En 2016, avec le soutien de ses différents membres, ICI a poursuivi son développement communautaire dans 75 communautés cacaoyères en financant l’implementation d’actions qui protègent les enfants vulnérables et qui améliorent l’accès à l’éducation des enfants, avec au total 6 000 enfants nouvellement inscrits à l’école primaire en cours d’année.

ICI a aussi accru l’avancée du Système de Suivi et de Rémédiation du Travail des Enfants (SSRTE) en couvrant 60 000 ménages d’agriculteurs dans 90 coopératives. Le système est enraciné dans les communautés agricoles et est mis en oeuvre dans la chaîne de d’approvisionnement.

On estime à 70% des cas, le nombre d’enfants travailleurs bénéficiant d’une assistance et d’une voie de résolution de leur situation personnelle. A travers ces acitivités étendues au niveau de la communauté et de la chaîne de d’approvisionnement cacaoyère, ICI a touché plus de 190 000 enfants en 2016.

“La collaboration est au coeur de tous nos efforts de protection de l’enfant”, a dit Nick Weatherill, Directeur Ecécutif de ICI. “Grace à la stratégie de ICI pour les actions combinées, l’engagement des actions de l’industrie cacaoyère et le plan national des actions pour l’élimination du travail des enfants, nous sommes en train de voir une avancée dans l’application de bonnes pratiques communément admises.

Si tout reste équitable, cela peut engendrer de fortes perspectives pour des changements progressifs et sectoriels.” Weatherill avertit cependant que tout, en fait, ne peut pas rester équitable. La baisse récente des prix du cacao sur le marché mondial est particulièrement préoccupante et menace d’appauvrir les producteurs, quand sait que la réduction du travail des enfants et la réduction de la pauvreté sont intrinsèquement liées.

La même énergie collaborative qui a conduit le secteur du cacao à devenir leader en matière de durabilité doit maintenant être appliquée pour atténuer ces grands défis ».

Célébrée chaque 12 juin, la journée mondiale contre le travail des enfants est suivie par l’Organisation International du Travail, d’autres structures des Nations Unies, les Gouvernements, les Unions de commerce et la société civile qui jettent un regard sur les résultats globaux du travail des enfants et les actions nécessaires pour l’éradiquer.

Chaque année, ICI publie son rapport annuel sur cette journée en mettant en exergue les points de réussite de l’organisation et les bonne pratiques qui doivent être utilisés à grande échelle.


Source – ICI

Juin 2017