Rwanda – Diane Rwigara annonce le maintien de sa candidature à la présidentielle

Kigali, Rwanda – Malgré la diffusion de ses photos privées sur internet, l’opposante au président Paul Kagamé, Diane Rwigara reste en lice pour la présidentielle d’août 2017. De nombreux messages de soutien lui ont été adressés lors de la diffusion de ses photos dénudées sur les réseaux sociaux. La publication des images ont eu l’effet contraire : la jeune politicienne est devenue plus populaire.

C’est la première sortie de Diane Rwigara depuis la publication de ses photos nues. Selon elle, ceux sont ses adversaires politiques qui tentent de la déstabiliser en manipulation par la même occasion le peuple.

 » Tout ceci tend à me nuire et me contraindre à me retirer de la course à la présidentielle ».

Cette femme d’affaires âgée de 35 ans est la fille d’Assinapol Rwigara, un important entrepreneur rwandais qui avait fait fortune dans l’industrie et l’immobilier. Son père un ancien financier du parti au pouvoir (FPR) est décédé en 2015 dans des circonstances controversées.

Diane Rwigara avait pris ses distances avec le FPR après le décès de son père dans un accident de la route selon la police. Elle avait contesté cette version et dénoncé un « assassinat » lié aux affaires de son père, sans toutefois en apporter la preuve. Des accusations démenties par la police.

Elle a annoncé sa candidature à la présidentielle d’août 2017, en tant qu’indépendante face au président sortant Paul Kagame.

Une réforme controversée de la Constitution adoptée en décembre 2016 permet à M. Kagame, homme fort du pays depuis 1994, de se représenter cette année et, potentiellement, de diriger le pays jusqu’en 2034. Si la Constitution rwandaise consacre le multipartisme, il n’existe pratiquement pas d’opposition dans le pays, le FPR contrôlant d’une main de fer les sphères politique, sociale et économique.

Diane Rigwara n’entend pas baisser les bras. Elle reste déterminée à atteindre son objectif: devenir présidente de la République du Rwanda.

Mme Rwigara est la quatrième candidate déclarée à la présidentielle d’août 2017, après la candidature en février de l’indépendant Philippe Mpayimana, tout juste rentré d’exil, celle de Frank Habineza, le président du Parti démocratique vert – seule formation d’opposition reconnue par les autorités- et celle de Paul Kagame.


Copyright Voa avec AFP

Mai 2017