Afrique du sud – La SABC vit la plus grosse perte de son histoire sur un exercice financier

La crise financière s’aggrave à la SABC, le groupe audiovisuel public en Afrique du Sud. Un milliard de rands, soit quelque 74,8 millions de dollars. Voilà le niveau des pertes de la SABC sur les 3 premiers trimestres de l’exercice 2016-2017, clôturé le 31 mars dernier. L’annonce a été faite au Parlement par la nouvelle ministre des communications, Madame Ayanda Dlodlo.

Si ces chiffres sont confirmés une fois le rapport financier finalisé, la SABC enregistrera la plus grosse perte de son histoire sur un exercice financier. En 2015-2016, le groupe avait perdu 411 millions de rands, contre 395 millions sur l’année financière précédente et 511 millions en 2014/2015.

La ministre a précisé qu’il est évident que les pertes de la SABC seraient substantielles sur l’exercice clôturé le 31 mars 2017, au terme des états financiers.

Ce bilan négatif est, en partie lié à la politique des nouveaux quotas réservés aux programmes locaux sur les antennes de la SABC. Appliquée depuis le 18 mai 2016, cette politique avait déjà fait perdre 16,2 millions de dollars à l’audiovisuel public, constatait en mars 2017 le nouveau conseil d’administration intérimaire au lendemain de son installation.

S’appuyant sur les chiffres, l’autorité de tutelle a confirmé que la SABC vit une crise grave, contrairement à ce qui a toujours été déclaré par son prédécesseur, Madame Faith Muthambi.

Par ailleurs, la nouvelle ministre de la communication, Madame Ayanda Dlodlo a indiqué qu’en l’état actuel, le groupe audiovisuel public ne pourra pas honorer ses obligations. La SABC négocie actuellement un financement auprès du Trésor national. Le montant pourrait être de 1 milliard de rands.


Copyright – Ecofin par Assongmo Necdem

Mai 2017