Algérie – Création d’une nouvelle entité pour la conquête des marchés télécoms en Afrique.

Alger, Algérie – Les activités de télécommunications fixes, mobiles et satellites d’Algérie Telecom seront désormais gérées par une nouvelle entité dévoilée le 30 avril 2017 par Imane Houda Feraoun, le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication.

Il s’agit du Groupe Télécom Algérie (GTA), crée sur décision du Conseil des participations de l’Etat (CPE). La ministre des télécoms a souligné que cette nouvelle entreprise disposera de tous les moyens de l’État en matière de télécommunications et assurera leur management économique et financier, ainsi que la planification.

A travers cette nouvelle entreprise, l’Algérie entrevoit clairement la réalisation de sa stratégie de conquête du marché des services télécoms en Afrique.

Imane Houda Feraoun indique à cet effet que Groupe Télécom Algérie « pourra commercialiser des services satellitaires et de la bande passante, déployer des services et utiliser les infrastructures en Algérie notamment le nouveau data center d’Algérie Telecom en cours de construction ». Le Mali et le Niger ont d’ailleurs déjà manifesté leur intérêt pour l’expertise et les différentes capacités télécoms de l’opérateur historique des télécommunications.

L’actuelle restructuration d’Algérie Telecom, Imane Houda Feraoun la justifié par l’obsolescence du modèle de fonctionnement actuel de ces entreprises. Celui-ci n’était plus « très avantageux par rapport à leur positionnement économique et qu’il fallait trouver une autre configuration correspondant au développement technologique mettant en valeur chacun des différents métiers de l’internet ».

La ministre a tenu à rassurer les employés des différents démembrements d’Algérie Telecom que cette restructuration n’aura aucune incidence négative sur leur emploi.


Copyright – Ecofin par Muriel Edjo

Mai 2017