Rebecca Kavugho, de la prison congolaise au prix Femme de courage des Etats-Unis

Rebecca Kavugho, membre du mouvement lutte pour le changement,  figure parmi les 13 lauréates du prix international « Femmes de Courage » 2017, décerné chaque année par le Département d’Etat américain.

Née à Goma, le 04 septembre 1994, Rebecca est, à 22 ans, la première Congolaise et la plus jeune femme à recevoir ce prix depuis sa création par l’Administration Obama en 2008. Ce prix lui a été remis le 29 mars dernier des mains de la première dame des Etats-Unis, Mélania Trump.

Pour Rebecca, ce prix n’est pas seulement une reconnaissance à la contribution des femmes et des filles de la Lucha à l’avènement d’un Congo plus juste et plus libre; c’est aussi un rappel que « nous ne devons pas abandonner le combat, et que la victoire est à portée de main ».

Réagissant à cette reconnaissance, la LUCHA indique que : « Tout en se réjouissant pour ce prix, elle ne peut s’empêcher de dénoncer les mesures et les discours du président américain Donald Trump et son Administration en matière des droits humains, d’égalité homme-femme, d’environnement, de sécurité et de développement international.

La case prison

Rebecca Kavugho et ses compagnons de la LUCHA qui avaient été condamnés à six mois de prison en 2016 pour « incitation à la désobéissance ». Ils ont été libérés  le 26 juillet 2016 de la prison de Munzenze à la faveur d’une grâce présidentielle alors qu’il leur restait moins d’un mois à purger.

Expulsés de force de la prison

Arrêtés le 16 février, alors qu’ils préparaient une manifestation organisée par l’opposition afin de protester contre les retards dans le calendrier électoral. Les six militants de la LUCHA, qui avaient refusé la grâce présidentielle par solidarité envers d’autres personnes détenues injustement. Ils ont été expulsés de force de la prison.


Copyright – Radio vatican

Mai 2017