Les compétences technologiques des filles et des jeunes femmes mises en vedette ce 27 avril

La Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) a été célébrée ce jeudi dans le monde entier à travers des centaines d’événements mettant en vedette les compétences technologiques des jeunes filles et des jeunes femmes.

Initiative soutenue par tous les Etats membres de l’Union internationale des télécommunications (UIT), cette journée vise à créer un environnement international qui encourage les jeunes filles et les jeunes femmes à envisager une carrière dans le secteur des TIC, en pleine expansion, et à permettre ainsi aux jeunes filles comme aux entreprises technologiques de bénéficier des avantages d’une plus grande participation féminine, a précisé l’UIT dans un communiqué de presse.

Une journée célébrée chaque année le 4ème jeudi d’avril.

Cette année, une rencontre internationale virtuelle de jeunes filles a été organisée à Genève, à Vilnius et à Beyrouth grâce à une application de jeu partagée et à un lien vidéo.

« Ce que les jeunes femmes apportent aux TIC a été démontré aujourd’hui lors de centaines d’événements pratiques organisés dans le monde entier », a déclaré le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao. « L’UIT espère que la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC continuera d’impliquer davantage de jeunes filles dans les TIC et de leur offrir des opportunités réelles dans ce secteur novateur et en pleine expansion ».

Parmi les autres événements organisés à travers le monde, le Ministère thaïlandais de l’économie et de la société numérique et l’UIT ont lancé à Bangkok un programme de renforcement des capacités permettant à plus de 100 étudiantes d’acquérir des compétences numériques cette année.

Au Brésil, deux événements ont été organisés par l’UIT et ont réuni 160 jeunes femmes pour les encourager à poursuivre des études universitaires dans le secteur des TIC. Dans les Caraïbes, plus de 90 jeunes codeuses ont participé à un événement régional pour faire de la programmation informatique collaborative.

En Éthiopie, l’UIT, ONU Femmes, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique et la Commission de l’Union africaine ont organisé une conférence réunissant des jeunes filles de plusieurs pays africains pour qu’elles puissent explorer et partager leurs expériences en matière de technologies de l’information et de la communication.

Au Bénin, la Ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Rafiatou Monrou a procédé au lancement des activités de la journée, placée sous le thème « TIC, opportunité d’emploi des jeunes filles ». Cette journée a été marquée par plusieurs communications et activités visant à une meilleure promotion des filles du secteur des TIC.

Au Sénégal, une journée portes ouvertes en direction des écolières de Dakar a été organisée à la Direction du traitement autonome de l’information du ministère de l’Économie, des Finances et du Plan. Selon Madame Bitilokho Ndiaye, représentante du ministre des Télécommunications et des Postes, la volonté politique affichée par les autorités étatiques pour encourager les filles dans les Tic commence à porter ses fruits. Cet état de fait est confirmé par le cabinet international Deloitte, spécialisé dans des études technologiques. Ses résultats ont révélé que plus de 31% des femmes occuperont des postes dans les Tic alors que dans les pays développés, la moyenne tourne autour de 25%.

En Côte d’Ivoire, L’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire en collaboration avec l’ONG « Femmes et TIC » a organisé ce vendredi 28 avril, à son siège, la journée internationale des jeunes filles dans les TIC sur le thème : « les TIC, outil de développement socio-économique de la jeune fille/Femme en Côte d’Ivoire ».
Une rencontre d’échanges a eu lieu avec les jeunes filles des lycées et collèges, les acteurs du secteur des TIC et toutes les couches sociales qui œuvrent à l’autonomisation de la femme en Côte d’Ivoire. L’affluence a été totale au cours de cette célébration des TIC pour la gente féminine avec un programme paré de présentation de demo, d’applications webs, des exposés sur l’utilisation des TIC en milieux scolaires et secondaires, la découverte de talents féminins en matière de TIC. Il y a eu également des cas pratiques d’exposé de codage pour applications webs et une sensibilisation sur les pièges et les risques liés à Internet.

« En 2016, les femmes ne représentait que 36% des employés du secteur du Numérique, pour l’essentiel, dans des tâches administratives ou commerciales. Autant de chiffres, qui témoignent de la faible inclusion des femmes dans les TIC et du besoin de leur apporter un soutien plus important. Il nous faut donc étendre le vivier des compétences technologiques en y intégrant davantage de femmes qualifiées dans le domaine du Numérique. Pour cela, il faut investir dès à présent dans la formation des jeunes filles et des jeunes femmes aux Tic et aux métiers du Numérique » a déclaré le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Monsieur Bruno Koné


Revue de presse

Avril 2017