Les relations entre La Chine et la Norvège se normalisent après six années de froid

La Chine et la Norvège ont annoncé vendredi un ensemble d’initiatives de coopération lors de la visite à Beijing de la Première ministre norvégienne, Erna Solberg, marquant la normalisation des relations bilatérales après six ans de froid.

Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, et Mme Solberg se sont entretenus et ont assisté à la signature de documents de coopération couvrant notamment la reprise des négociations sur un accord de libre-échange, les sciences et technologies, les sports et la santé.

La visite de Mme Solberg est la première effectuée par un Premier ministre norvégien depuis que les relations bilatérales se sont détériorées en raison de l’attribution du prix Nobel de la paix 2010 au criminel condamné chinois Liu Xiaobo par le Comité Nobel, basé à Oslo. Liu Xiaobo a été condamné à onze ans de prison le 25 décembre 2009, pour participation à des activités visant à renverser le gouvernement.

Les deux pays ont convenu de normaliser leurs relations en décembre dernier après que la Norvège s’est engagée à respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Chine.

Recevant Mme Solberg au Grand Palais du Peuple, M. Li a indiqué que les relations sino-norvégiennes étaient revenues sur une voie correcte et que ce fait devait être chéri par les deux parties.

Il a appelé la Norvège à adhérer au principe d’une seule Chine et à oeuvrer avec la Chine dans un esprit de respect mutuel. Il a également appelé chacune des deux parties à traiter l’autre sur un pied d’égalité et à respecter ses intérêts clés et préoccupations majeures afin d’accroître la confiance politique en vue de relancer les relations.

« La Chine est disposée à relancer les négociations sur un accord de libre-échange et les mécanismes de consultation politique avec la Norvège, à établir un dialogue intergouvernemental sur la politique énergétique et à renforcer les échanges entre les milieux des affaires », a-t-il souligné.

Selon le Premier ministre chinois, la Chine et la Norvège peuvent améliorer leur coopération dans les projets énergétiques et maritimes pour explorer des marchés tiers, renforcer leurs échanges dans divers domaines, dont l’agriculture, la pêche, l’élevage, la science et l’innovation et la justice.

« La Chine promeut un nouveau cycle d’ouverture afin de devenir une destination plus attractive pour les investissements. La Chine invite les entreprises et les fonds souverains norvégiens à élargir leurs investissements en Chine pour des résultats gagnant-gagnant », a-t-il souligné.

« La Chine renforcera sa communication avec la Norvège concernant les affaires régionales et internationales et établira une coopération plus fructueuse dans le cadre du Conseil de l’Arctique et de la collaboration entre la Chine et les pays nordiques », a-t-il poursuivi.

Mme Solberg a pour sa part indiqué que la Norvège suivrait les orientations de la déclaration conjointe sur la normalisation des relations bilatérales, respecterait la politique d’une seule Chine et les intérêts fondamentaux et préoccupations majeures de la Chine et améliorerait la confiance politique avec la Chine.

Selon elle, la Norvège espère une reprise rapide des négociations sur l’accord de libre-échange et élargira sa coopération avec la Chine dans les domaines tels que l’agriculture, la pêche, la protection de l’environnement, la finance, les investissements et les sports d’hiver.

« La Norvège encourage la Chine à jouer un rôle actif dans le Conseil de l’Arctique », a affirmé Mme Solberg.

Zhang Dejiang, président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois), a également rencontré Mme Solberg vendredi.


Copyright People Daily par Yishuang Liu et Guangqi CUI

Avril 2017