France – Décès de la sociologue et cofondatrice du Planning familial, Evelyne Sullerot

La militante féministe, sociologue et cofondatrice du Planning familial, Evelyne Sullerot, est morte vendredi 31 mars à l’âge de 92 ans. Elle s’est éteinte « des suites d’un cancer », précise la maison d’édition L’Archipel, dans un communiqué publié mardi 4 avril.

Née en 1924 à Montrouge (Hauts-de-Seine), Evelyne Sullerot se définissait comme « une éveilleuse ». Durant l’après-guerre, elle s’était interrogée sur les freins empêchant les femmes d’accéder à davantage d’autonomie et de pouvoir au sein de leur couple et dans la société.

En 1956, elle avait fondé Maternité heureuse avec la gynécologue Marie-Andrée Lagroua Weill Hallé et le médecin Pierre Simon. L’association, dont l’objectif était de promouvoir le contrôle des naissances, est devenue le Mouvement français pour le Planning familial quatre ans plus tard.

Ses mémoires seront publiés le 5 avril

« Elle a mené un grand combat sur l’accès à la contraception et pour la planification familiale », a salué Véronique Séhier, coprésidente du Planning familial, mardi 4 avril. Evelyne Sullerot s’était toutefois éloignée du mouvement ces dernières années. Epousant la cause des pères privés de leurs enfants, elle soutenait notamment l’association SOS Papa.

La sociologue a écrit plus de vingt livres pour la cause des femmes et des enfants. Elle venait d’achever la rédaction de ses mémoires avec le journaliste du Magazine littéraire, Bernard Molino. L’Insoumise. Femmes, famille : les combats d’une vie revient sur l’ensemble des luttes menées par la sociologue, précisent les éditions L’Archipel. L’ouvrage doit paraître mercredi 5 avril.


Copyright – France Info

Avril 2017