Liban – Le député Élie Keyrouz présente un projet de loi qui prohibe le mariage précoce

Le débat sur le mariage des mineurs au Liban se fait pressant dernièrement en raison de l’explosion des chiffres, due à l’afflux de réfugiés syriens. Une situation qui a poussé le Parlement à organiser, il y a une semaine, un atelier de travail sur la question, avant qu’un député de Becharré, Élie Keyrouz (Forces libanaises), ne présente hier une proposition de loi prohibant les mariages précoces.

 » L’âge minimal du mariage doit être fixé à 18 ans révolus pour les hommes et les femmes sur l’ensemble du territoire libanais », stipule la proposition de loi de M. Keyrouz. Le texte prévoit une amende de 10 fois le salaire minimum (soit 6 500 000 L.L.) et une peine d’emprisonnement pouvant aller de 6 mois à 3 ans pour « toute personne qui célèbre, autorise, incite, interfère ou participe au mariage d’un enfant ».

« Nous avons entendu l’avis du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, sur la question du mariage des mineurs, mais cela ne changera pas notre point de vue », affirme Élie Keyrouz à L’OLJ.


Copyright – L’orient le jour

Mars 2017