Travail des enfants – Une conférence des Premières dames de l’Afrique de l’ouest annoncée pour octobre

La Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara,  a annoncé le lundi 20 mars, en Allemagne, l’organisation en octobre 2017, à Abidjan, de la  conférence des Premières dames de l’Afrique de l’ouest. Et ce, en vue de créer une synergie dans la lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture.

Mme Ouattara qui est également la présidente du Comité national de surveillance (Cns) des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants a tenu ces propos,  au Forum allemand du cacao durable. Où elle préside le 3è Congrès international sur la famine chronique se déroulant à Stuttgart (sud-ouest de l’Allemagne). Le thème  retenu est: « Stratégies pour une amélioration de la qualité de l’alimentation et pour le renforcement de la lutte contre la famine chronique ».

Poursuivant, elle a rappelé les actions fortes menées dans le cadre de cette lutte. Notamment, le renforcement de la coopération sous-régionale avec la signature des accords avec le Burkina, le Mali et le Ghana, les vastes campagnes médiatiques de sensibilisation, le renforcement des lois pour une meilleure protection des enfants.

« Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire dispose de textes juridiques permettant de conduire en prison, les auteurs de traite et d’exploitation d’enfants, ce qui n’existait pas auparavant…», a encouragé la Première dame.

A l’en croire, une centaine de trafiquants d’enfants ont déjà été interpellés. Parmi ceux-ci, certains ont  « été condamnés à des peines d’emprisonnement ferme », peut-on constater.

Poursuivant, Dominique Ouattara  a mentionné  que la Fondation Children of Africa est en train de construire trois maisons d’accueil pour enfants en difficultés dans les villes de Soubré, Bouaké et Ferkessédougou (Côte d’Ivoire).

L’objectif de ce projet étant une prise en charge urgente et adéquate des enfants victimes de traite et d’exploitation.


Copyright – Fratmat par Isabelle Somian

Mars 2017