Compendium des compétences féminines vers une coopération Côte d’Ivoire, Égypte et France

L’ex-Ministre ivoirienne de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l`Enfant, Madame Euphrasie Kouassi Yao, titulaire de la Chaire ‘’Unesco Eau, Femmes et Pouvoir de Décision’’, Coordonnatrice du Programme national Compendium des Compétences Féminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI), et l’honorable Jeanne Peuhmond, député de la commune d’Abobo (Abidjan) et Superviseur du COCOFCI, ont pris part les 15 et 16 mars mars derniers à un colloque organisé par le Centre d’Activités Francophones (CAF) de la Bibliothèque d’Alexandrie.

Placée sous le thème ‘’Regards croisés des femmes francophones Nord-Sud’’, la rencontre d’Alexandrie a été organisée en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie Française en Égypte (CCIFE) et l’Université Senghor d’Alexandrie et s’inscrit dans le cadre de la célébration du mois de la Francophonie et de la Journée Internationale de la Femme.
Elle a été l’occasion pour des personnalités et des experts de retracer les succès les plus notables réalisées dans le monde, au Sud comme au Nord, pour réduire les inégalités entre les sexes.
Au nombre de ces bonnes pratiques figure le Programme Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire initié par le Président de la République Alassane Ouattara qui accorde une place de choix à la parité homme-femme dans sa stratégie de gouvernance.

La coordonnatrice du Programme national compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI), Madame Euphrasie Kouassi Yao, a mis en exergue le bien-fondé de ce programme qui, selon elle, a la particularité de favoriser le rapprochement entre des femmes et des filles de toutes ethnies, religions et formations politiques.

« Le COCOFCI a contribué à créer un environnement favorable au renforcement de la volonté des femmes à investir les cercles de pouvoir et a permis à la Côte d’Ivoire de disposer d’une base de données dynamique des compétences féminines ivoiriennes exploitables à souhait. » à déclaré Madame Yao.

Au terme de son intervention, les responsables des structures organisatrices, le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Egypte ont recommandé qu’une triangulation se développe entre la France, l’Égypte et la Côte d’Ivoire pour une meilleure capitalisation de cette expérience novatrice qu’est le Programme Compendium.

Madame Peuhmond a insisté sur l’amélioration du dispositif juridique à travers notamment la mise en oeuvre d’actions d’envergure pour plus de liberté de la presse, et surtout pour un accroissement de la présence des femmes dans les médias, en particulier dans les équipes dirigeantes telles que promues par le Programme Compendium.

Copyright – AIP

Mars 2017