Royaume Uni – La reine Elizabeth II a consenti à la loi autorisant le déclenchement du Brexit

Ce « Royal Assent », ou consentement royal, est la dernière étape formalisant le texte de loi adopté par la Chambre des lords.

Le Brexit est officiellement lancé. La reine Elizabeth II a consenti à la loi autorisant la Première ministre britannique, Theresa May, à activer l’article 50 du traité de Lisbonne qui lancera les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, a annoncé le président du Parlement, John Bercow, jeudi 16 mars.

Ce « Royal Assent », ou consentement royal, est une formalité après le feu vert du parlement lundi. Il signifie que Theresa May est désormais libre de déclencher à tout moment la procédure de divorce avec l’Union européenne, préalable à deux ans de négociations. Le Première ministre a annoncé qu’elle allait envoyer d’ici la fin mars une lettre au Conseil européen l’informant de la décision du Royaume-Uni de quitter l’UE, conformément au résultat du référendum du 23 juin 2016.

Deux ans pour négocier

« Je reviendrai devant cette chambre avant la fin du mois pour notifier ma décision une fois que j’aurai déclenché formellement l’article 50 » du traité de Lisbonne, a-t-elle dit au parlement, sans donner de date précise. Une fois l’article 50 activé, le Royaume-Uni et l’UE disposeront de deux années pour boucler les négociations de sortie.

La tâche s’annonce titanesque, car Londres et Bruxelles devront se défaire de plus de quatre décennies de relations communes, au moment même où l’UE célèbrera le 60e anniversaire du traité de Rome, censé marquer une nouvelle étape dans la construction européenne.


Copyright – France info

Mars 2017