Afrique – Internet : le nom de domaine « .africa » a été lancé par L’Union Africaine

Pour donner une identité numérique au continent, l’Union Africaine (UA) a lancé le nom du domaine .africa. Mais le domaine ne sera disponible qu’au mois de juillet prochain. L’annonce a été faite ce vendredi par la présidente sortante de la Commission de l’UA Madame Nkosazana Ndlamini-Zuma

32 ans après la création du premier domaine Internet .com, l’Union Africaine vient de lancer son domaine. Dénommé .africa, ce domaine vise à donner une identité au continent africain.

« Avec .africa, je dirais que l’Afrique a enfin son identité numérique ». Ce sont les propos tenus par Mme Zuma. C’était au cours d’une conférence de presse au siège de l’UA à Addis-Abeba, en Ethiopie.

Pour utiliser ce domaine il faudra attendre le mois de juillet. Mais cela n’empêche pas aux intéressés de passer les commandes. « Les Africains qui souhaitent l’utiliser peuvent d’ores et déjà introduire une demande », a expliqué Nkosazana Ndlamini-Zuma.

L’Union Africaine estime que ce domaine donnera plus de visibilité aux africains. Mme Zuma a parlé des entrepreneurs et autres. Et, la commercialisation de ce domaine constitue une source de financement pour la Commission de l’Union Africaine. Puisque l’institution, à travers cette opération, vise l’augmentation du taux d’accès au net de 10% d’ici 2018.

Selon la Banque mondiale, Afrique subsaharienne seulement 22% de la population a accès à Internet. Ce qui est largement inférieur à la moyenne mondiale, estimée à 44%.

Nkosazana Ndlamini-Zuma est en fin de mission à la tête de la Commission de l’UA. Quatre ans après, elle cédera son fauteuil la semaine prochaine au tchadien Moussa Faki, élu lors du dernier sommet de l’UA. La sud-africaine va retourner au pays pour peux être succéder à son ex mari Jacob Zuma. Leur parti ANC traverse une crise profonde. Elle pourra également contribuer à résoudre le conflit actuel en Afrique du Sud. Les noirs sud-africains font la guerre à d’autres noirs africains.


Copyright – Africtelegraph

Mars 2017