Selon le député européen, Janusz Korwin-Mikke « les femmes sont plus faibles, moins intelligentes »

Le député européen d’extrême droite polonais, Janusz Korwin-Mikke a fait parler de lui jeudi 2 mars, en expliquant, lors d’un débat sur l’équité salariale, pourquoi les femmes doivent être moins payées. Un discours archaïque, qui n’a pas laissé de marbre une de ses collègues espagnoles.

« Bien sûr que les femmes doivent être moins payées! Elles sont plus faibles et moins intelligentes ». Voilà en clair le discours du député polonais au parlement européen, arguments imparables à l’appui.

Un discours, à la misogynie telle qu’elle nous renvoie au temps des cavernes. Pourtant, c’est au Parlement européen qu’a eu lieu cette scène invraisemblable, devant un hémicycle quasi vide. Et Janusz Korwin-Mikke, auteur de ce discours imparable, a le culot de le prononcer face à deux femmes.

Heureusement, la députée espagnole Iratxe Garcia Perez a choisi de répliquer à ces attaques dont la bassesse égale sans peine celle qu’il attribue volontiers aux femmes.

« Selon vous, selon votre théorie, je n’aurais pas le droit de me tenir ici, comme députée. Et je sais que ça vous fait mal, que ça vous préoccupe qu’aujourd’hui, les femmes, nous puissions représenter le peuple dans les mêmes conditions que vous. A cette place, je vais défendre les femmes européennes contre les hommes comme vous. »

Des antécédents racistes

Selon le journal de Montreal, le député Janusz Korwin-Mikke n’en est pas à ses premiers dérapages. Conservateur et eurosceptique, il avait auparavant été taxé de racisme pour avoir employé à plusieurs reprises le mot « niggers », pour parler de personnes noires.

Selon Le Figaro, il avait aussi fait scandale en juin 2016, pour avoir déclaré, au sujet de la crise migratoire, que l’Europe était « inondée par le déversement d’excréments africains ». Cette sortie lui avait valu dix jours de privation d’indemnité et cinq jours de suspension de son activité parlementaire.

En 2015, il avait été également épinglé par le parlement pour avoir fait un salut nazi en arrivant dans l’hémicycle.


Copyright – Midilibre

Mars 2017