Liban – La ministre jordanienne du tourisme promeut le tourisme religieux biblique et chrétien

En visite à Beyrouth pour quelques jours, la ministre jordanienne du Tourisme, Lina Annab, a présenté le tourisme religieux biblique et chrétien dans son pays lors d’une rencontre avec le clergé et les agences touristiques libanaises, mardi à. Elle avait par ailleurs multiplié les rencontres avec les figures religieuses chrétiennes dans ce but.

« Le tourisme entre nos deux pays pourrait être plus vivace si nous travaillons à faire connaître nos sites touristiques respectifs de manière adéquate. Le but de cette visite au Liban est de développer le tourisme religieux et le patriarche maronite, Béchara Raï, a manifesté beaucoup d’intérêt à ce sujet », a dit Mme Annab, qui a rencontré Mgr Raï mardi matin à Bkerké. La ministre jordanienne s’est également rendue à Annaya où elle a visité le tombeau de saint Charbel, Notre-Dame du Liban à Harissa, ainsi que Notre-Dame de Maghdouché.

« Nous travaillons actuellement au développement d’un programme nommé Jordan Trail. Des représentants de ce programme sont récemment venus au Liban où ils ont rencontré les responsables du Lebanon Moutain Trail, dans le but de s’inspirer de leur expérience et de développer le tourisme en Jordanie », a dit la ministre. Elle a par ailleurs rappelé qu’un accord de coopération touristique a été signé en 1964 entre le Liban et la Jordanie. « Cet accord a été renouvelé en 2015 pour 5 ans et nous souhaitons en profiter », a-t-elle souligné.

L’intervention de Mme Annab a été suivie par une présentation détaillée du patrimoine archéologique biblique et chrétien de Jordanie. Béthanie, Madaba, le mont Nébo, Mukawir (Machéronte), Tall Mar Élias, Anjara, Tabaqat Fahil (Pella), Salt, Umm Qays, Umm ar-Rasas, Jerash (Gérasa), Petra, Hisban, la cave de Lot, Amman ou Aqaba sont autant de destinations où les premiers chrétiens ont laissé leurs traces dans ce pays. Ces sites peuvent être visités suivant des itinéraires adaptés à une journée, 5 jours ou 8 jours.

Le père Khalil Alouane, qui représentait le patriarche Raï, a exposé le travail de l’Association libanaise pour le développement du pèlerinage et du tourisme religieux qu’il préside. « Le Christ est passé par Tyr et les premiers synodes de l’Église ont eu lieu à Beyrouth, Tripoli et Tyr. Le Liban est le pays des pèlerinages et du tourisme religieux », a-t-il dit. Créée en 2007, cette association travaille entre autres à développer la visite des sanctuaires religieux, à former des guides et à établir une banque de données sur l’ensemble des sanctuaires au Liban. Le père Alouane a par ailleurs demandé au ministère du Tourisme de travailler à réhabiliter les sanctuaires et à soutenir le tourisme religieux au Liban.

La rencontre a été clôturée par une séance d’échanges entre les agences touristiques libanaises et les agences et hôtels jordaniens qui se sont déplacés à Beyrouth pour l’occasion, dans le but d’établir un premier contact qui pourrait déboucher sur une coopération touristique.


Copyright – OLJ par Zeina ANTONIOS

Février 2017