Mexique – La Chambre des Députés pour durcissement de la loi contre le féminicide

Mexique – La Chambre des Députés (Cámara de Diputados) mexicaine a voté une réforme qui ferait du féminicide un crime grave dont les suspects devront être placés en détention préventive — les empêchant ainsi de s’enfuir ou d’intimider des témoins potentiels. Une annonce qui réjouit les défenseurs des droits de l’homme.

Au Mexique, en moyenne, six femmes sont assassinées chaque jour. Tout comme dans plusieurs autres pays d’Amérique centrale et du Sud, les féminicides (NDLR, le meurtre d’une personne en raison de son appartenance au sexe féminin) y sont un terrible fléau. Rien qu’en 2016, 263 femmes auraient trouvé la mort dans le seul État de Mexico, selon les chiffres avancés par le site Internet d’information mexicain El Debate.

Pour essayer d’endiguer cette pandémie, la Chambre des Députés (Cámara de Diputados) mexicaine vient de voter une réforme de la section 167 du Code des procédures pénales visant à en faire un crime grave, nous apprend un récent article d’El País. Cette dernière cherche à s’assurer que les suspects comparaissent devant un tribunal.

Par conséquent, sous réserve que la réforme soit également adoptée par le Sénat, ces derniers seront désormais placés en détention préventive — ce qui n’était pas systématiquement le cas jusque-là et engendrait un risque de fuite, d’intimidation de témoins potentiels ou même d’une multiplication du nombre de victimes.

Cependant, comme le fait remarquer le quotidien espagnol, même si elle venait à passer, il n’est pas dit que cette réforme suffise à elle seule à redorer le blason des autorités mexicaines dont la réponse à ce problème apparaît depuis longtemps déficiente. Selon les estimations de l’Observatoire national contre le féminicide, de nos jours environ 60% des féminicides demeureraient impunis.


Copyright – 8emeEtage

Février 2017