Egypte – Le chef de l’institution Al Azhar nomme des femmes dans les mosquées

Elles ont le titre de prédicatrices, c’est-à-dire qu’elles pourront officiellement enseigner l’islam aux femmes.

Leur nombre reste restreint mais c’est tout de même une nouveauté dans un paysage religieux où ce genre de décision est loin de faire l’unanimité y compris au sein même de l’institution d’Al Azhar.

L’objectif pour le ministère égyptien des affaires religieuses est que les musulmanes trouvent une oreille attentive et compréhensive à leurs problèmes intimes de femmes, d’épouses et de mères.

Al Azhar espère aussi modérer ainsi un discours religieux très conservateur parfois extrémiste diffusé à la radio et à la télévision par des prédicatrices non officielles.


Copyright BBC Afrique

Février 2017