France – Michèle Alliot-Marie veut supprimer le droit de grève des fonctionnaires

France – Candidate à l’élection présidentielle, l’ancienne ministre de l’Intérieur propose cette mesure choc dans un entretien au « Parisien »

Les fonctionnaires une nouvelle fois dans le collimateur d’un candidat de droite à la présidentielle. Après les 500 000 postes de fonctionnaires que veut supprimer François Fillon, Michèle Alliot-Marie propose d’interdire le droit de grève pour les fonctionnaires, explique la candidate dans Le Parisien du vendredi 20 février.

Pour l’ancienne patronne du RPR, partie en solo dans la course à l’Elysée, les fonctionnaires « ont un statut avec des droits, comme l’emploi à vie, mais aussi des obligations. Parmi ces obligations, je propose qu’il y ait l’interdiction du droit de grève afin d’assurer la continuité du service public, comme je suis favorable à l’interdiction d’exprimer une idéologie syndicale ou religieuse. »

« Très confiante » pour avoir ses 500 parrainages

Michèle Alliot-Marie détaille également une partie de son programme économique. Elle veut notamment « que tout le monde paie l’impôt, même s’il est symbolique. L’impôt doit redevenir universel, c’est une question de citoyenneté ». Discrète jusque-là dans la campagne, elle explique « éviter les micros et les caméras », pour avoir un contact direct avec les Français. Aura-t-elle suffisamment de parrainages pour se présenter au premier tour ? « Cela avance, je reçois chaque jour des promesses. Je dois en être à 300, et je suis très confiante pour avoir les 500 », assure-t-elle.


Copyright FanceTV

Janvier 2017