Philippines – Le président Rodrigo Duterte veut distribuer la pilule à 6 millions de femmes

PHILIPPINES – Le président des Philippines Rodrigo Duterte voudrait rendre l’accès de la pilule gratuite à toutes les femmes. Le pays connaît l’un des taux de naissances les plus élevés d’Asie, et le taux de mortalité maternelle y est aussi très important.

Le président des Philippines Rodrigo Duterte veut distribuer la pilule contraceptive à six millions de femmes. Une annonce saluée jeudi par les défenseurs des droits des femmes dans ce pays sous forte influence de l’Eglise.

M. Duterte a demandé mercredi aux agences gouvernementales « d’intensifier et d’accélérer la mise en place d’actions critiques » pour faire face aux besoins « non satisfaits » en terme de contrôle des naissances pour près de six millions de femmes. Il a proposé qu’elles aient accès à la pilule gratuitement.

La question de la contraception fait débat depuis des années entre les gouvernements successifs et la puissante Eglise catholique du pays, qui s’oppose à toute promotion de la contraception.

« Encourageant »

Les autorités locales et étrangères insistent depuis longtemps sur la nécessité de faciliter l’accès à la contraception aux Philippines. Ce pays connaît l’un des taux de naissances les plus élevés d’Asie, et le taux de mortalité maternelle y est aussi très important.

Les défenseurs des droits des femmes ont salué l’annonce de Rodrigo Duterte, qualifiée d’encourageante après la loi sur la contraception adoptée en 2014, qui a déjà permis à des millions de Philippins d’accéder gratuitement à la contraception. Près de 25% des 100 millions d’habitants vivent dans la pauvreté.

Pour Aida Santos, présidente du groupe de défense des droits des femmes WeDpro Philippines, financé par l’Union européenne, il y a un « énorme besoin », pour faire face, entre autres, au problème de grossesses adolescentes.


Copyright lenouvelliste.ch

Janvier 2017