Ouganda – Une marche des policiers en talons pour dénoncer les violences faites aux femmes

Pour dénoncer les violences faites aux femmes, les policiers en Ouganda ont décidé de sillonner les rues de la capitale en portant des talons.

Une marche organisée avec le soutien de l’ONU Femmes

Ils se sont débarrassés de leurs Rangers et de leur tenue masculine pour se vêtir comme une femme. Des membres de la police nationale ougandaise ont arboré des looks féminins en défilant à Kampala. Ils ont porté des talons hauts ou des sacs à main dans un but précis : dénoncer les violences faites aux femmes. La marche a été en effet organisée avec le soutien de l’ONU Femmes dans le but de sensibiliser l’opinion publique aux droits des femmes et aux violences qu’elles subissent. Le hashtag #WalkAMileInHerShoes a été ensuite repris dans le cadre de cette manifestation.

L’Ouganda parmi les mauvais élèves en matière d’inégalité des sexes

L’origine de cette initiative remonte en 2001 aux États-Unis. La manifestation est intitulée « Walk a mile in her shoes » ou littéralement « Marche 1 mile dans ses chaussures ». L’Ouganda fait partie de ces pays qui ne respectent pas la condition des femmes, rapporte La Dépêche. Ce pays d’Afrique de l’Est se trouve à la 115e position sur les 152 du programme des Nations Unies pour le développement en matière d’inégalité des sexes. De son côté, le Bureau ougandais des statistiques a indiqué que 70 % des femmes mariées sont battus par leur conjoint.


Copyright Linfo.re

Décembre 2016