Science informatique – Hommage aux femmes actrices de l’évolution informatique

Avant les années 1980, le codage était considéré comme une tâche subalterne, donc confiée à des femmes, les hommes préférant le hardware. Depuis l’avènement de l’ordinateur personnel, peu de place a été laissé aux femmes. Quelques initiatives ont vu le jour pour rééquilibrer les choses mais les idées reçues ont la vie dure.


Ada Lovelace (1815-1852)

Dans ses notes, on trouve le premier algorithme publié et surtout destiné à être exécuté par une machine. Ce qui fait considérer Ada Lovelace comme « le premier programmeur du monde ».

Ada Lovelace, de son nom complet Augusta Ada King, comtesse de Lovelace, née Ada Byron le à Londres et morte le à Marylebone dans la même ville. La fille de Lord Byron, est une pionnière de la science informatique. Elle est principalement connue pour avoir réalisé le premier programme informatique, lors de son travail sur un ancêtre de l’ordinateur : la machine analytique de Charles Babbage.

Dans ses notes, on trouve en effet le premier algorithme publié Woolley 1 destiné à être exécuté par une machine, ce qui fait considérer Ada Lovelace comme « le premier programmeur du monde». Elle a également entrevu et décrit certaines possibilités offertes par les calculateurs universels, allant bien au-delà du calcul numérique et de ce qu’imaginaient Babbage et ses contemporains Woolley 2, Swade 1.

Elle est assez connue dans les pays anglo-saxons et en Allemagne, notamment dans les milieux féministes ; elle est moins connue en France, mais de nombreux développeurs connaissent le langage Ada, nommé en son honneur.


Grace Hopper (1906-1992)

Conceptrice du premier compilateur (A-0 System) en 1956 et du langage Cobol. Elle a par ailleurs inventé le terme bug.

Grace Murray Hopper, née le à New York et morte le dans le comté d’Arlington, est une informaticienne américaine et Rear admiral (lower half) de la marine américaine. Elle est la conceptrice du premier compilateur en 1951 (A-0 System) et du langage COBOL en 1959


Karen Spärck Jones (1935-2007)

Karen Spärck Jones est une pionnière dans le domaine de l’intelligence artificielle. Elle a a étudié l’occurence des mots dans un texte pour en identifier automatiquement le contenu, le genre d’algorithme à l’origine des moteurs de recherche comme Google.

Karen Spärck Jones est une scientifique britannique, chercheuse en informatique. Ses travaux concernent le domaine de l’intelligence artificielle, et principalement le traitement automatique du langage naturel et la recherche d’information.

Une de ses contributions les plus importantes est le schéma de « fréquence de document inverse » (FDI) dans la pondération de la recherche d’information, présenté en 1972. Ce concept est utilisé aujourd’hui dans la plupart des moteurs de recherche, le plus souvent dans le cadre de la méthode TF-IDF.


Hedy Lamarr (1914-2000)

Actrice américaine, cette femme d’origine autrichienne est également l’inventrice de la « technique Lamarr », système qui est utilisé pour les liaisons sans fil Wi-Fi et BlueTooth entre autre.

 

Hedy Lamarr est une actrice, productrice de cinéma et une scientifique autrichienne et américaine, née Hedwig Eva Maria Kiesler le à Vienne (Autriche-Hongrie), morte le à Altamonte Springs (Floride).

Au cours de sa carrière cinématographique, elle a joué sous la direction des plus grands réalisateurs : King Vidor, Jack Conway, Victor Fleming, Jacques Tourneur, Marc Allégret, Cecil B. DeMille, Clarence Brown

Elle a surtout marqué l’histoire scientifique des télécommunications en inventant la « technique Lamarr », un système de codage des transmissions appelé étalement de spectre, en collaboration avec le compositeur George Antheil, pianiste et inventeur comme elle.


Mary Allen Wilkes (1937-)

Elle travaille pour le MIT Lincoln Laboratory sur des ordinateurs comme l’IBM 709 puis sur les premiers micro-ordinateurs comme LINC. Elle est la première personne à posséder un ordinateur à son domicile pour son usage personnel, machine qu’elle construit elle-même.


Margaret Hamilton (1936-)

Margaret Hamilton est directrice du département logiciel du programme Apollo. Elle invente par ailleurs le terme « Software engineering »

Margaret Hamilton, née le 17 août 1936 à Paoli (Indiana), U.S., est une informaticienne et mathématicienne. Elle était directrice du département génie logiciel (« software engineering », terme de son invention1) du MIT Instrumentation Laboratory qui conçut le système embarqué du programme Apollo


Susan Kare (1954-)

Graphiste, Susan Kare crée les premières polices Apple et les premières icônes Macintosh et Windows 3.0. Elle imagine par ailleurs les premières interfaces des systèmes d’exploitation

Susan Kare née le 6 avril 1954 est une graphiste qui a créé les premières polices Apple. Elle réalisa également les premières icônes pour le Macintosh, et ensuite de Windows 3.0. Elle fit ses premiers dessins sur papier millimétré. Aujourd’hui, ses icônes ont disparu avec leur remplacement par des versions 3D.

Elle créa notamment le premier icone de la futur mascotte des développeurs Macintosh : the Dogcow, qui faisait partie de la police Cairo et représentait un petit chien.

Sujet magazine avec wikipédia et google

Décembre 2016