Immigration clandestine – Le nombre des victimes en Méditerranée passe à 5000 pour cette année

Une centaine de personnes auraient trouvé la mort par noyade le 22 décembre en mer Méditerranée. Les garde-côtes italiens ont effectué quatre opérations de sauvetage en Méditerranée centrale. Ces toutes dernières tragédies portent le nombre de victimes en Méditerranée cette année à plus de 5000. C’est le pire bilan jamais observé pour une année.

Dans le contexte de deux incidents distincts, des canots pneumatiques se sont effondrés et des passagers sont tombés dans l’eau, selon les garde-côtes italiens. Le premier canot pneumatique transportait entre 120 et 140 personnes, dont un grand nombre de femmes et d’enfants. Seulement 63 personnes ont survécu après que l’embarcation ait fait naufrage et que les passagers soient tombés à l’eau. Environ 120 personnes se trouvaient à bord de la deuxième embarcation et 80 ont été sauvées par les garde-côtes.

Environ 175 personnes ont été secourues depuis un autre canot pneumatique et un bateau en bois. Les garde-côtes ont débarqué 264 personnes la nuit dernière à Trapani, en Sicile. Huit corps sans vie ont également été récupérés pendant les opérations.

Cette situation rappelle aux États le besoin urgent d’accroître les voies d’admission des réfugiés comme la réinstallation, le parrainage privé, le regroupement familial et les programmes de bourses d’études, entre autres, afin qu’ils n’aient pas recours à des traversées périlleuses et à des passeurs.

Les causes de l’augmentation alarmante des décès cette année sont multiples, mais elles semblent liées à la baisse de qualité des navires utilisés par les passeurs, aux aléas de la météo et aux tactiques des passeurs pour éviter de se faire repérer par les autorités. Ils envoient notamment un grand nombre d’embarcations simultanément, ce qui rend le travail des sauveteurs plus difficile.

En moyenne, 14 personnes sont mortes chaque jour en Méditerranée en 2016, c’est le nombre le plus élevé jamais enregistré. L’année dernière, lorsque plus d’un million de personnes avaient traversé la mer Méditerranée, 3771 victimes avaient été enregistrées.


Copyright UNHCR

Décembre 2016