Allemagne – Attentat de Berlin : le principal suspect, Anis Amri, abattu à Milan

Comme le révèle le quotidien italien « La Repubblica », un billet de train Chambéry-Turin a été retrouvé dans le sac de l’homme abattu.

Le quotidien « La Repubblica » donne sa version de l’échange de tirs ayant permis à la police italienne d’abattre le terroriste du marché de Noël de Berlin. Selon ses informations, dans sa fuite, le terroriste est passé par la France, en train. Un virage au sein des frontières de l’Hexagone qui ne manquera pas de susciter polémiques et réactions.

Le contrôle de police de routine qui a permis de mettre un terme à sa fuite a eu lieu place du 1er-Mai, qui se situe à proximité de la gare Sesto San Giovanni, qui dessert le nord de la Lombardie. Dans son sac, un billet de train Chambéry-Turin a été retrouvé, ce qui confirme qu’il venait de France. Il est ensuite arrivé à Milan (à la gare centrale). Il aurait donc pu rejoindre la France depuis Berlin sans être inquiété, au sein de l’espace Schengen, avant de passer en train en Italie. La police italienne pense qu’il tentait de rejoindre le sud du pays où il a déjà vécu. En effet, arrivé à Lampedusa en 2011, il a fait quatre ans de prison à Catane et à Palerme.

L’arme qu’Anis Amri a saisie dans son sac quand les policiers lui ont demandé ses papiers, à peine sorti de la gare, était un calibre 22, le même que celui qui a tué le chauffeur polonais du camion à Berlin. Le policier blessé a été touché à l’épaule. Celui qui a répondu au feu et a abattu Amri n’était en service que depuis 9 mois.


Copyright le point