Malawi – Le Gouvernement et l’UNICEF testent des drones à des fins humanitaires en Afrique

Lilongwe, Malawi / New York, USA – Le Gouvernement du Malawi et l’UNICEF ont annoncé la création d’un couloir aérien pour tester la possibilité d’utiliser des aéronefs non habité (ou drones) à des fins humanitaires.

Tout premier en Afrique, ce couloir est aussi le premier dans le monde à se concentrer sur l’aide humanitaire et le développement. D’une longueur maximale de 40 km, il sera pleinement fonctionnel d’ici à avril 2017. Conçu comme une plateforme de contrôle pour le secteur privé, les universités et d’autres partenaires, ce couloir permettra d’étudier l’utilisation de drones pour fournir des services aux collectivités.

« Le Malawi a connu ces dernières années de graves sécheresses et inondations », rappelle le Ministre des transports et des travaux publics du Malawi, Jappie Mhango. « Le lancement du couloir pour tester les drones est essentiel pour les transports et la collecte de données quand les infrastructures terrestres sont impraticables ou difficiles à emprunter dans les situations d’urgence. »

Ce couloir facilitera les tests dans trois grands domaines :

  • L’imagerie, pour générer et analyser des images aériennes à des fins de développement et de réponse aux crises humanitaires, notamment pour surveiller les inondations et les séismes ;
  • La connectivité, pour voir si les drones pourraient élargir la couverture Wi-Fi et de téléphonie mobile dans les zones difficiles, notamment lors de situations d’urgence ;
  • Le transport, afin de livrer de petits objets légers, comme des médicaments d’urgence, des vaccins et des échantillons destinés au laboratoire, y compris pour diagnostiquer le VIH.

La technologie des drones en est encore à ses balbutiements. De concert avec des gouvernements et des partenaires du secteur privé du monde entier, l’UNICEF cherche à déterminer comment l’utiliser dans les pays à faible revenu. Tous les projets répondent à un ensemble rigoureux de principes favorisant l’innovation, des principes axés sur le libre accès et les besoins de l’utilisateur.

« La création du couloir de test permet d’étudier comment les drones pourraient servir à des fins de développement et d’aide humanitaire », explique Cynthia McCaffrey, Directrice du Bureau de l’UNICEF pour l’innovation. « Ce programme permettra à l’UNICEF de s’adapter à l’évolution rapide de la technologie dans ce domaine et d’éventuellement intégrer les drones à son travail en faveur des enfants. »

Le lancement du couloir de test fait suite à un projet pilote qui, en mars 2016, a étudié la faisabilité du transport par drone d’échantillons de sang séché jusqu’au laboratoire, afin de poser un diagnostic précoce de VIH chez les nourrissons. L’étude menée plus tôt dans l’année a été concluante : le transport par drone est une alternative viable aux systèmes de transport existants dans le cas des diagnostics du VIH.

Au cours des prochains mois, l’UNICEF conclura des ententes avec les entreprises et institutions qui se sont portées candidates. Le Gouvernement du Malawi et l’UNICEF identifieront aussi des opérateurs de drones en mesure de fonctionner en cas de catastrophe et concluront des accords prévisionnels pour garantir une réponse immédiate aux urgences.


Copyright UNICEF

Décembre 2016