Le Maroc dénonce les manoeuvres de la présidente de la Commission de l’UA

Her Excellency Dr Dlamini Zuma addressing the media at the AU heRabat, Maroc – Le Maroc a vigoureusement dénoncé  »les manœuvres continues de la présidente de la Commission de l’Union africaine », l’accusant de  tenter de  »contrarier la décision du Maroc de regagner de nouveau l’UA ».

Dans un communiqué utilisant un langage sévère, le ministère marocain des Affaires étrangères a accusé la présidente de la Commission, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma de « poursuivre son élan visant à contrarier la décision du Maroc de reprendre sa place naturelle et légitime au sein de la famille de l’organisation continentale ».

Le roi du Maroc, Mohammed VI, avait exprimé, en juillet, le désir de son pays de rejoindre rapidement l’Union africaine, après le retrait du Royaume de l’organisation africaine en 1984 pour protester contre l’adhésion de la République arabe sahraouie comme membre, rappelle-t-on.

Le ministère marocain des Affaires étrangères a estimé que la présidente de la Commission de l’Union africaine  »a retardé, de façon injustifiée, la diffusion de la demande du Maroc aux membres de l’Union africaine », faite en septembre dernier.

 »Mme Dlamini-Zuma poursuit son élan d’obstruction, en improvisant une nouvelle exigence procédurale Inédite et sans fondement et par laquelle, elle rejetterait les lettres de soutien au Maroc émanant des ministères des Affaires étrangères des États membres de l’UA », déplore le communiqué, ajoutant que:  »la présidente de la Commission de l’Union africaine se met en contradiction avec son devoir de neutralité, les règles et les normes de l’organisation et la volonté de ses Etats membres ».


Copyright PANAPRESS

logo-1-ff-blanc

Décembre 2016