Violence contre les femmes – La Belgique appuie les efforts du Maroc

Rabat, Maroc – La Coopération belge au développement, organe de la coopération internationale de la Belgique, a accordé un financement de 1,250 million d’euros à un projet onusien d’appui des efforts du Maroc en matière de lutte contre la violence à l’égard des femmes.

maroc_violences_femmes_g2
L’accord du financement de ce projet a été signé, mercredi à Rabat, entre l’ambassadeur de Belgique au Maroc, Frank Carruet, et le coordinateur résident des Nations unies au Maroc, Philippe Poinsot, l’accompagnement de ce projet devant être assuré par le Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap).

Intitulé «Appui au renforcement de la lutte contre la violence à l’égard des femmes au Maroc et à la disponibilité et la qualité du service» ce projet sera exécuté sous la houlette du ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, et verra la participation de partenaires gouvernementaux, d’institutions nationales et d’organisations de la société civile.

Appuyant les nouveaux programmes que les Nations unies vont lancer au Maroc en 2017, ce projet porte sur trois axes principaux, à savoir la prévention, la sensibilisation et la prise en charge, a déclaré à la MAP, Philippe Poinsot, à l’issue de la cérémonie de signature de l’accord.

La prise en charge des victimes de ces violences concerne leur accompagnement et hébergement, a-t-il ajouté, précisant que le projet vise également à renforcer les capacités de l’Observatoire marocain des violences faites aux femmes.

Quant à la sensibilisation, elle sera notamment menée auprès des jeunes et des hommes pour rappeler l’impact négatif que peuvent entraîner les différentes formes de violence que subissent les femmes au sein de leur couple, sur le lieu de travail, en milieu universitaire ou scolaire ou dans la rue, a-t-il indiqué.

Dans le même sens, Abdelilah Yaakoub, représentant assistant au bureau du Fnuap, a indiqué que le travail de sensibilisation concernera principalement les jeunes, car «le peu d’études et de statistiques dont nous disposons montre que la violence est un phénomène qui sévit surtout parmi les jeunes».

Il a relevé que le projet met l’accent sur l’amélioration de l’information relative à ce sujet, rappelant qu’une seule enquête a porté sur la question de la violence à l’égard des femmes au Maroc, réalisée par le Haut-commissariat au Plan (HCP).

Ce projet marque une nouvelle étape de la collaboration avec le Ministère de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, et associera également d’autres partenaires, comme les ministères de la Justice et de la Santé ainsi que la société civile, a-t-il ajouté.

S’étendant sur une période de trois ans, le programme sera réalisé dans les régions de l’Oriental et de Fès-Meknès, avec une probable extension à d’autres régions cibles dans le cadre du programme de coopération avec le Fnuap (2017-2021), à savoir Tanger-Tétouan-Al Hoceima, et Marrakech.


Copyright le Maroc.ma

logo-1-ff-blanc

Décembre 2016