Thuli, la « Dame de fer » de la lutte contre la corruption récompensée par l’Afrika Preis

thuliBerlin, Allemagne –  Thuli Madonsela a été récompensée à Berlin par l’Afrika Preis, le prix allemand pour l’Afrique. Ce prix honore ses lauréats pour leur engagement en faveur de la paix ou la démocratie.

« Dame de fer » dans la lutte contre la corruption, c’est ainsi que l’a surnommée l’organisation Transparency International. Des menaces de mort, Thuli Madonsela en a déjà reçu. Sept ans durant, elle a été médiatrice de la République en Afrique du Sud. L’une des missions que le président Jacob Zuma lui avait confiées à sa nomination en 2009 était d’ouvrir son bureau aux citoyens ordinaires et qu’elle fasse son travail de manière impartiale et sans crainte. Et c’est au nom de ces principes qu’elle est devenue une épine dans le pied du président avec son rapport intitulé : « State of Capture » – c’est-à-dire « détournement d’Etat.

« Je prévois d’avoir plus d’occasions pour parler aux gens ordinaires, pour aider comme je peux et où je peux. Un moyen pour œuvrer en faveur de l’action civique. Et aussi pour travailler avec les gens, pour que la constitution ait un sens pour chaque citoyen. »

Sans se prononcer clairement sur la culpabilité du chef de l’Etat, l’ex-médiatrice de la République Thuli Madonsela, parle d’une intervention extraordinaire et sans précédent de l’administration du président Zuma dans un contentieux économique entre ses amis et son propre fils. Aujourd’hui, son courage fait d’elle une femme populaire en Afrique du sud.


Copyright – Deutsche Welle

logo-1-ff-blanc

Novembre 2016