L’une des femmes du djihadiste Mokhtar Belmokhtar arrêtée en Libye

mohkhtar-belmohktarLa Tunisienne Asma Keddoussi, l’une des épouses de Mohkhtar Belmohktar a été interpellée à Darna, dans l’est de la Libye, annonce le ministère de l’Intérieur libyen.

C’est à Darna, ville à l’est de la Libye, qu’ Asma Keddoussi a été arrêtée. Son nom est bien moins connu que celui de son mari: le terroriste Mohkhtar Belmohktar, le chef autoproclamé d’al-Qaïda en Afrique de l’Ouest.

Sa photo et des photocopies de son identité, ainsi qu’un faux passeport qu’elle avait sur elle, ont été publiés sur internet par le ministère de l’Intérieur libyen, précise RFI qui révèle l’information. Selon la même source, cette Tunisienne de Sidi Bouzid circulait en voiture avec une autre femme de djihadiste lorsqu’elle a été interpellée. Elle revenait de Darna où elle a accouché.

Belmohktar donné plusieurs fois pour mort

« Nous avons senti sur leur corps les ceintures explosives et nous les avons désactivées. Nous pensons qu’elles ne les ont pas actionnées à cause des enfants (présents dans le véhicule) », explique Oussama Werchfani, chef de la brigade de la Direction libyenne générale pour la lutte contre le terrorisme.

Son arrestation signifie potentiellement l’accès à de nombreuses informations sur Mohkhtar Belmohktar, le fondateur, en décembre 2014, du groupe Al Mourabitoune, toujours activement recherché. L’Algérien, surnommé « Belaouer » (le Borgne), à cause d’une cicatrice à l’oeil, a été donné pour mort plusieurs fois. Mais Asma Keddoussi affirme qu’il était toujours bien vivant, au sud de la Libye, il y a quatre mois.


Copyright L’Express

logo-1-ff-blanc

Novembre 2016