Un guichet unique de la santé pour les routiers en Afrique du Sud

Durban, Afrique du Sud- Mandie Pakkies frissonne dans son manteau noir trop fin en cette froide nuit d’hiver à Durban, dans un relais routier de la banlieue de Marianhill, situé sur l’une des principales routes de transport partant du port le plus actif d’Afrique. Le flux incessant de camions passant sur la grande route ne la dérange pas. Au contraire, elle est impatiente de les voir s’arrêter pour prendre du carburant et faire un brin de causette. Son travail consiste à encourager les chauffeurs routiers à prendre soin de leur santé, et lorsqu’ils s’arrêtent pour la nuit, elle les invite à entrer dans un dispensaire construit avec des conteneurs de fret tout au fond du parking.

MArianhill - Trucking wellness Center
Marianhill – Trucking wellness Center

« Les routiers ont des besoins très urgents en matière de santé ! C’est encourageant de les voir venir pour faire mesurer leur tension artérielle ou se faire dépister pour le VIH », explique Mme Pakkies. « Je leur apprends même les fondamentaux tels que « boire de l’eau » ou « marcher 20 minutes pour faire de l’exercice avant d’aller dormir sur le parking » ».

Le dispensaire ouvre ses portes en soirée afin de coïncider avec les arrêts nocturnes que font beaucoup de chauffeurs avant de charger leur véhicule au port à la première heure le lendemain. Mme Pakkies, pair-éducatrice, et Thuthuka Xulu, infirmier professionnel, travaillent ensemble pour accueillir les chauffeurs routiers et les professionnel(le)s du sexe des rues avoisinantes, qui viennent sur le parking pour rencontrer les routiers. « Nous ne délivrons pas seulement des services de santé de base, nous faisons aussi des tests de dépistage du VIH, de la tuberculose et des infections sexuellement transmissibles, et bien sûr nous distribuons beaucoup de préservatifs », explique M. Xulu.

Avec 2 000 camions qui passent chaque semaine à Marianhill et près de 500 camions qui stationnent ici chaque nuit, l’équipe ne chôme pas. Les chauffeurs routiers viennent de toute l’Afrique du Sud et des pays voisins. En raison de leurs horaires irréguliers et de leur mobilité, les chauffeurs routiers éprouvent des difficultés à accéder aux services de santé élémentaires. Pour répondre à ces besoins et à ceux des professionnel(le)s du sexe qui travaillent autour du relais, Truckers Wellness a mis en place un réseau de dispensaires le long des principaux axes de transport routier dans toute l’Afrique du Sud.

Le centre Trucking Wellness de Marianhill est l’un des 22 dispensaires de ce genre dans le pays, dans le cadre d’un réseau plus étendu de programmes à destination des routiers dans la région. Ce programme, lancé en 1999, est financé par l’industrie du transport et les transporteurs routiers et lié aux services du Ministère de la Santé. Ces cinq dernières années, ils ont testé plus de 10 000 personnes pour le dépistage du VIH, soit en moyenne une trentaine de tests par semaine.

« Nous voyons de plus en plus de gens qui viennent se faire dépister et demander nos services », ajoute M. Xulu, assis derrière un minuscule bureau recouvert par des dossiers, une boîte de gants chirurgicaux et des kits de dépistage du VIH.

La prochaine étape pour son dispensaire sera de pouvoir adopter les directives de l’Organisation mondiale de la Santé, afin que les patients puissent démarrer immédiatement le traitement antirétroviral si le résultat est positif. Il ajoute en souriant : « Cela va vraiment accroître l’importance de notre centre ».


Copyright ONUSIDA

logo-1-ff-blanc

Novembre 2016