Trophées « Femme et Sport » 2016 – Dagim Zinabu Tekle 1er homme à recevoir le trophée mondial

Lausanne, Suisse – Le journaliste sportif éthiopien Dagim Zinabu Tekle devient le premier homme à recevoir le trophée mondial.

une-laureatLe président du CIO, Thomas Bach, a officiellement remis ce soir le Trophée mondial « Femme et Sport » 2016 à M. Dagim Zinabu Tekle,  lors d’un gala organisé au SwissTech Convention Centre à Lausanne, Suisse.

En 2011, le journaliste sportif éthiopien a créé l’émission de radio Lisan sur le sport féminin, destinée à encourager les femmes et les jeunes filles à s’engager plus activement dans le sport et à poursuivre leurs rêves et leurs objectifs.

En cinq ans, l’émission de radio a invité 12 580 personnes parmi lesquelles des dirigeants sportifs, des entraîneurs, des professionnels et des sportives engagés dans des événements sportifs locaux et internationaux destinés aux femmes. Ceci a permis une importante sensibilisation du public aux prouesses et autres succès de ces femmes.

En recevant le trophée à Lausanne, Dagim Zinabu Tekle a souligné  que ce n’était pas uniquement le rôle des femmes que de lutter pour défendre leurs droits. “Ce trophée n’est pas seulement pour les femmes. Il vient récompenser à la fois les hommes et les femmes qui œuvrent en faveur de l’égalité des sexes. Je suis heureux et honoré de recevoir ce trophée aujourd’hui.”

Diffusée trois fois par semaine, l’émission de radio Lisan sur le sport féminin vise à inciter les femmes et les jeunes filles à être plus actives dans le sport, et entend montrer qu’elles peuvent s’engager dans le sport tout autant que leurs homologues masculins. “J’ai créé cette émission car je me suis rendu compte qu’en Éthiopie, les femmes n’ont pas voix au chapitre et qu’elles ne sont pas entendues”, a expliqué Dagim Zinabu Tekle.

Il estime qu’il est absolument essentiel de montrer que le sport peut aider à empêcher les abus que subissent les femmes, en sensibilisant aux pratiques traditionnelles dangereuses, tout en faisant la promotion de ces femmes qui ont connu le succès grâce à leur participation dans le sport.

Il a ajouté : “J’ai une émission de radio, mais également un magazine et une cérémonie de récompenses dédiés aux femmes uniquement. Ce trophée décerné par le CIO m’encourage à voir encore plus grand. J’envisage de créer le premier show télévisé éthiopien sur le sport féminin, afin d’élever les consciences non seulement dans mon pays, mais aussi dans les pays voisins. Ce trophée n’est que le commencement.”

Lancés en 2000, les Trophées « Femme et Sport » sont attribués en reconnaissance d’actions et de contributions remarquables pour développer, encourager et renforcer la participation des femmes et des jeunes filles à tous les niveaux du monde sportif. Cinq trophées continentaux et un trophée mondial sont décernés chaque année.

Peu avant la remise du trophée mondial, cinq trophées ont été attribués aux personnes suivantes:

Lauréate pour l’Afrique : Mme Felicite Rwemarika (Rwanda) – Fondatrice de l’organisation Femmes dans le sport de Kigali, Mme Rwemarika a également œuvré à la création d’un Conseil national des femmes dans le sport au Rwanda. Elle a consacré sa vie à aider les femmes et les filles dans différents secteurs et notamment dans celui du sport.

felicite-rwemarika-02


Lauréate pour l’Amérique : Mme Carole Oglesby (USA) – Présidente de l’Association de l’athlétisme féminin inter-facultés (AIAW), présidente de l’Association nationale des filles et des femmes dans le sport (NAGWS), présidente de Women Sport International et co-présidente du Groupe de travail international sur la femme et le sport (IWG). Tout au long de sa carrière universitaire, Mme Carole Oglesby s’est consacrée au développement des études sur les femmes et à la promotion des femmes dans le sport.

carole-oglesby-03


Lauréate pour l’Asie : Mme Maria Leonor Estampador (Philippines) – Athlète, première femme à officier comme entraîneur national d’escrime, officielle et dirigeante, Mme Estampador s’est battue pour que les femmes aient davantage de chances d’assumer des responsabilités à la fois administratives et techniques dans le sport.

maria-leonor-estampador


Lauréate pour l’Europe: Mme Majken Maria Gilmartin (Danemark) – En tant qu’entraîneur de football et administratrice sportive, Mme Gilmartin a défendu avec constance les droits des femmes dans toutes ses activités, manifestations, entraînements et campagnes.

majken-maria-gilmartin


Lauréat pour l’Océanie : Mme Moya Dodd (Australie) – Ancienne joueuse internationale de football, vice-présidente de la Confédération asiatique de football (AFC), membre des commissions juridiques de la FIFA et de la CFA, Mme Dodd a défendu les droits des femmes dans ce sport et sensibilisé à la nécessité de favoriser la mixité dans tous les secteurs de la gouvernance sportive.

moya-dodd


 

cio-1Issus de différents sports et jouant un rôle essentiel à bien des niveaux (sport d’élite, sport populaire, administration sportive, etc.), tous les lauréats ont tous puissamment contribué   à promouvoir les activités sportives féminines.

S’exprimant à propos de cet événement, le président Thomas Bach a déclaré : “Le monde du sport a besoin d’hommes et de femmes courageux pour mener le changement vers l’égalité des sexes. Ces Trophées « Femme et Sport » sont très importants car sans ces personnalités à qui nous rendons hommage ce soir, les athlètes ne pourraient pas réaliser leurs objectifs.”

« Ces personnalités ont aidé et inspiré des athlètes. Elles se sont battues et se battent pour le droit des sportives, elles les ont encouragées. Que ces modèles nous inspirent  pour rendre le monde meilleur”, a-t-il encore ajouté.


Copyright CIO

logo-1-ff-blanc

Novembre 2016