Kenya – 20 ans de prison pour le viol d’une fille

prison-kenyaUn policier accusé du viol d’une fille de 13 ans a été condamné à 20 ans de prison au Kenya mercredi. Les associations de défense des droits de l’homme ont salué la sentence. Elles espèrent qu’un tel jugement pourra décourager ceux qui seraient tentés de commettre des viols sur mineurs.

Depuis quelques années, les taux de condamnation pour affaire de viol ont augmenté.

Il s’agit là de l’un des 11 cas de viol d’enfants que la Cour suprême du Kenya a rouvert depuis 2013 pour qu’ils soient rejugés. Cela après qu’un centre de sauvetage a intenté un procès à la police pour n’avoir pas enquêté sur des centaines d’affaires similaires.

Au Kenya, ces genres de condamnations sont rares.

Pourtant, selon une enquête du gouvernement datée de 2012, une jeune fille kenyane sur trois est victime de violences sexuelles avant l’âge de 18 ans.

Les victimes déclarent difficilement ces actes pour éviter la stigmatisation et suite au manque de confiance en la police. Aussi, il n’est pas rare de voir les familles des victimes accepter de l’argent ou des chèvres à titre de dédommagement en dehors de la cour.

Selon la loi Kenyane, les rapports sexuels avec des filles de moins de 18 ans sont considérés comme des infractions bien que les mariages des enfants soient encore fréquents dans les communautés traditionnelles.


Copyright BBC Afrique

logo-1-ff-blanc

Novembre 2016