Les femmes suisses travailleront «gratuitement» pour le reste de l’année

femme-suisseLa Suisse a l’un des plus grands écarts de salaires entre les hommes et les femmes en Europe, ce qui signifie qu’à partir du 21 octobre toutes les femmes du pays travailleront effectivement gratuitement pour le reste de l’année 2016.

Les derniers chiffres d’Eurostat montrent que les employées femmes gagnent 19,3 % moins que leurs collègues hommes et ce taux est pire que la moyenne européenne, qui est de 16,4 %.

Selon le classement rédigé par le site Expert Market, destiné à montrer à quel moment dans l’année les femmes européennes commencent à travailler « gratuitement », la Suisse se classe 30e. Seuls dix pays européens ont un écart des salaires hommes — femmes plus important, tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Autriche. En bas du classement, avec un écart de 46 %, se trouvent les femmes bosniaques qui travaillent « gratuitement » à partir du 15 juillet. En tête de peloton se trouve la Slovénie, dont l’écart de rémunération ne dépasse pas le chiffre de 3,2 %. Malte, la Pologne, la Norvège et l’Italie constituent le top cinq européen. « On est au 21e siècle. Donc, c’est choquant de témoigner de tels écarts de salaire, tenant compte des possibilités pour les hommes et les femmes aujourd’hui », a estimé le chercheur d’Expert Market au site The Local.


Copyright sputniknews

logo-1-ff-blanc

Octobre 2016