Des filles otages de Boko Haram libérées

chibok-girls

Un officiel nigérian a annoncé à la BBC la libération de 21 des lycéennes enlevées par Boko Haram en avril 2014 à Chibok, dans le nord du Nigeria.

Les filles libérées sont entre les mains de responsables des services de sécurité de la ville de Maiduguri, dans le nord-est du pays.

Garba Shehu, le porte-parole du président nigérian, a déclaré que la libération des otages était « le résultat des négociations entre l’administration et les militants islamistes », ceux de Boko Haram.

Les lycéennes ont été libérées à la suite d’une médiation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et du gouvernement suisse, a-t-il écrit sur Twitter.

Les négociations se poursuivent, en vue de la libération d’autres otages, selon Garba Shehu.

Boko Haram a accepté de libérer les filles en échange de la libération de quatre ses militants, rapporte l’Agence France-Presse, citant des sources locales, une information démentie par le ministre nigérian de l’Information, Mohammed Lai.

L’armée nigériane mène une vaste opération de sécurisation dans le nord-est du pays, dans la forêt de Sambisa surtout, un repaire des combattants du groupe djihadiste.

Ce groupe djihadiste a enlevé plus de 250 lycéennes dans le dortoir d’un lycée de Chibok, il y a deux ans et demi.

Une vaste campagne a été lancée en vue de la libération des lycéennes.

Elle a été soutenue par plusieurs personnalités dans le monde, dont la Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, et la militante pakistanaise des droits de l’homme Malala Yousafzai, prix Nobel de la paix.

L’enlèvement des lycéennes de Chibok, 2 ans et 6 mois après

Le 14 avril 2016, les membres du mouvement ‘Bring Back Our Girls’ faisaient pression sur le gouvernement pour activer la libération des écolières de Chibok disparues le 14 avril 2014 dans le Nort-Est du Nigeria.

  • Au total, 276 filles ont été enlevées, 57 d’entre elles ont pu s’enfuir
  • Une des filles, Amina Ali Nkeki a été retrouvée en mai dans la forêt de Sambisa, près de la frontière du Cameroun
  • La région est connue pour être un repaire des combattants de Boko Haram
  • Un officiel nigérian a annoncé jeudi à la BBC la libération de 21 des lycéennes
  • Le nombre de lycéennes retrouvées depuis l’enlèvement du groupe Boko Haram s’élèverait ainsi à 22

Copyright BBC Afrique

logo-1-ff-blanc

Octobre 2016